Le numérique contribue à la réduction de la pauvreté

Partager Sur

La Chine a réussi à atteindre ses objectifs en matière de lutte contre la pauvreté en 2020, à l’échéance fixée. Selon les critères en vigueur dans le pays, toutes les populations rurales démunies et tous les districts pauvres sont sortis de la pauvreté. La Chine a donc éliminé les pauvretés absolue et régionale, remportant une victoire spectaculaire.

La technologie numérique a beaucoup contribué à la réduction de la pauvreté, en matière d’assistance ciblée aux démunis, d’équilibre des services publics et de promotion des industries des régions pauvres. Aujourd’hui, elle est devenue un moyen innovant et important pour l’éradication précise de la pauvreté.

La gouvernance numérique rend la lutte contre la pauvreté plus intelligente

L’assistance ciblée aux démunis nécessite une gouvernance numérique. S’appuyant sur les mégadonnées, les autorités responsables de la lutte contre la pauvreté partagent des informations concernant les démunis enregistrés, pour identifier précisément les vrais pauvres et leur accorder une assistance ciblée. En outre, à l’aide d’Internet, le gouvernement peut mettre à jour et surveiller à temps les données des démunis pour les empêcher de retomber dans la pauvreté, par exemple à cause de maladies ou d’une invalidité.

La gouvernance numérique joue également un rôle positif dans des domaines spéciaux de la lutte contre la pauvreté. Par exemple, le développement des mégadonnées permet aux démunis qui s’efforcent de sortir de la pauvreté par l’industrie photovoltaïque de suivre la situation de la production d’électricité et permet un fonctionnement et un entretien plus intelligents de la centrale photovoltaïque. Autre avantage : des gouvernements locaux établissent une plateforme informatique de santé pour faciliter le règlement des frais médicaux des démunis en fonction des assurances médicales et des politiques préférentielles.

Grâce à des technologies et aux mégadonnées, ces pratiques de gouvernance numérique favorisent la mise en œuvre des politiques de réduction de la pauvreté et apportent des bénéfices aux démunis.

La technologie numérique aide à atténuer les impacts du COVID-19

À cause du COVID-19, la lutte contre la pauvreté en Chine en 2020 rencontre des difficultés, mais l’essor des économies numériques, telles que le commerce électronique, l’agriculture intelligente, la promotion des produits par le streaming et les « nouvelles infrastructures » du commerce électronique, fournit des solutions pour promouvoir ce travail.

Au cours de l’épidémie de COVID-19, des entreprises et des commerçants qui comptent sur les consommateurs hors ligne ont été durement touchés et les produits agricoles et secondaires des régions pauvres se sont mal vendus. Cependant, les ventes de produits en ligne grâce aux influenceurs ont connu un essor, dynamisé le marché et stimulé les consommateurs. Cette forme de vente est donc devenue un moyen important pour promouvoir la lutte contre la pauvreté et le développement des industries. Des maires et des chefs des districts ont également participé, avec les influenceurs, aux ventes en ligne pour aider les agriculteurs à écouler leurs produits.

Les plateformes de commerce électronique créent une chaîne d’approvisionnement numérique des produits agricoles qui couvre la récolte, la transformation, la logistique et la vente. Grâce à des équipements de surveillance, à savoir la télédétection par satellite, les drones et les capteurs de l’Internet des objets sur le terrain, les agriculteurs peuvent surveiller et obtenir en temps réel les données de 11 indicateurs techniques concernant la culture des plantes agricoles. Ils peuvent alors les analyser, afin de réaliser une bonne récolte et d’être plus efficaces. L’économie du commerce électronique, qui rassemble les technologies numériques telles que l’informatique en nuage, l’intelligence artificielle et les mégadonnées, promeut un modèle « Agriculteur + Internet + Entreprise ». Cela accélère non seulement le développement des technologies de l’information, mais facilite aussi les ventes des produits agricoles des régions pauvres. Grâce à l’économie numérique, ces produits qui se vendaient mal sont très demandés à l’heure actuelle.

À cause du COVID-19, il était difficile d’organiser des formations professionnelles en présentiel, dès lors des formations en ligne ont été développées. Des experts agricoles donnent des cours en ligne pour combler la pénurie de talents spécialisés dans la plantation et former des talents agricoles de nouveau type. Les autorités locales organisent également des formations en ligne pour élever les compétences professionnelles des pauvres, des chômeurs et des habitants qui ont nouvellement déménagé et pour les aider à trouver un emploi.

L’économie numérique aide les démunis à trouver un emploi

Le développement innovant de l’économie numérique fournit davantage de possibilités d’emplois flexibles pour les démunis. Si une personne démunie trouve un travail, elle aide toute sa famille à sortir de la pauvreté. De janvier à mai 2020, 73 000 pauvres ont adhéré à Meituan (l’une des plus grandes plateformes chinoises de livraison à domicile) pour devenir livreurs à domicile. En août 2020, Meituan a signé un accord-cadre de coopération stratégique avec le gouvernement du district de Qinglong (province du Guizhou), pour fournir des formations et des emplois aux habitants, en particulier aux démunis, et ainsi les aider à lutter contre la pauvreté. Meituan a également promu ce modèle de coopération dans d’autres districts pauvres.

Yi Congbin est originaire du village de Zhanma, dans le district de Qinglong. Il a grandi dans une famille pauvre. Alors qu’il avait 4 ans, sa mère est partie et son père s’en est allé trouver un emploi en ville. Dès lors, il a vécu avec ses grands-parents. Il y a quelques années, il a travaillé dans de grandes villes côtières de l’Est, mais ses grands-parents prenant de l’âge, il a décidé de retourner dans le Guizhou, à Guiyang (chef-lieu de la province) pour trouver un emploi.

En 2017, il a adhéré à Meituan et est devenu livreur à domicile. Il a gagné plus de 5 000 yuans le premier mois. « Plus je livre de commandes, plus je gagne de l’argent », explique-t-il. Il estime qu’il peut gagner plus de 9 000 yuans en un mois.

À présent, il a fait venir sa femme et son enfant d’un an et demi à Guiyang pour qu’ils vivent ensemble. « Comme livreur à domicile, je peux à la fois gagner de l’argent et m’occuper de ma famille. C’est génial ! », raconte Yi Congbin.

Des postes de livreurs à domicile sont disponibles dans de nombreux districts et villes en Chine. Ils donnent l’occasion à des Chinois de travailler dans la ville où ils habitent et près de leur maison, ce qui aide toute leur famille à sortir de la pauvreté.

Avec l’appui de l’économie numérique, de nouveaux types d’emploi, comme livreur à domicile, apparaissent. Ils sont flexibles et ne demandent pas une forte qualification, c’est pourquoi ils sont occupés par un grand nombre de démunis. Selon les statistiques, en 2019, Meituan a employé 3,98 millions de livreurs à domicile, dont 257 000 sont pauvres. Ces derniers sont sortis de la pauvreté par leurs propres efforts.

La technologie numérique facilite la gouvernance rurale

La technologie numérique fournit de nouvelles opportunités et un nouvel élan pour le développement rural dans la nouvelle ère. La construction de plateformes numériques est devenue une nouvelle voie efficace pour élever le niveau et la modernisation de la gouvernance rurale.

La province du Guizhou est la cible clé de la lutte contre la pauvreté de Chine. Elle est la première province chinoise pilote à rénover les bâtiments ruraux délabrés. Les travaux de la rénovation de maisons vétustes rurales du Guizhou représentent 12 % de toute la construction en la matière dans le pays. Le Guizhou a créé la « Plateforme de surveillance de la construction des villages numériques du Guizhou » et une application mobile pour cette plateforme, afin de favoriser la lutte contre la pauvreté dans la province et d’assurer la rénovation des bâtiments ruraux délabrés et de bonnes conditions de logement. Parallèlement, cette initiative a promu le développement de l’économie numérique rurale et la construction des villages numériques du Guizhou.

La plateforme de surveillance inclut aussi le système de traitement des déchets ménagers ruraux, le traitement des eaux usées ménagères des villages et la gestion et la construction des villages traditionnels. Le Guizhou a informatisé la rénovation des bâtiments ruraux délabrés, la garantie des logements, la collecte et le transport des déchets ménagers ruraux et a créé un musée numérique des villages traditionnels. La province est la première à réaliser la gestion intégrée de la construction des villages.

À l’aide de cette plateforme de surveillance, sur laquelle figure la liste des démunis, les cadres de lutte contre la pauvreté peuvent publier les informations clés sur la rénovation des bâtiments délabrés des démunis sur cette plateforme, par exemple, les photos des nouveaux bâtiments rénovés et le résultat d’évaluation de la sécurité de ces bâtiments. Cela aide à économiser de la main-d’œuvre et des ressources matérielles et financières, réalisant l’intégration des mégadonnées avec la rénovation des bâtiments délabrés ruraux, la protection des villages traditionnels, l’amélioration de l’habitat dans les campagnes et la protection de l’environnement.

Source: http://french.china.org.cn

ARTICLES CONNEXES
Paiement en ligne : un casse-tête pour les e-commerçants ivoiriens

En Côte d’Ivoire, plus gros PIB d’Afrique francophone, le commerce en ligne séduit de plus en plus de commerçants par Read more

Finance Afrique : les revenus des acteurs du paiement électronique augmenteront de 20% par an d’ici 2025, à 40 milliards $ (McKinsey)

Le marché des paiements électroniques domestiques offre de belles perspectives de croissance en Afrique, où 5 à 7% seulement des Read more

Business et Entreprises – Digitalisation : le Groupe Sabc change le naming de son adresse internet

Il s’agit d’une évolution qui correspond à une annonce faite en ce début d’année, du changement de dénomination de Société Read more

RH – Comment s’adapter aux enjeux du travail hybride grâce aux communications unifiées ?

Le travail hybride est désormais un modèle adopté par de nombreuses entreprises. Il impose plusieurs défis, auxquels aident à répondre Read more

Télécom Découvrez les 4 finalistes camerounais du Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique

Devenu une référence d’accompagnement et de soutien à l’entrepreneuriat social camerounais, le Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique et Read more

Nigeria : La fintech NowNow lève 13 millions de dollars pour améliorer l’inclusion financière en Afrique

NowNow Digital Systems, une start-up nigériane spécialisée dans la fourniture des solutions bancaires numériques aux entreprises et aux particuliers, a Read more

Tech – Meta dissout son équipe chargée d’anticiper les effets négatifs sur ses produits

Le service était composé d'une vingtaine d'ingénieurs, d'éthiciens, d'universitaires et d'autres spécialistes qui collaboraient avec les différents départements de l’entreprise.   Read more

Meta explique comment son algorithme classe les vidéos sur ses plateformes

Avec ces informations, les utilisateurs de Facebook et Instagram pourront tirer profit de l’algorithme de Meta. Meta veut amorcer sa Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.