Le numérique pour survivre et se développer

Partager Sur

Le choix fait par le patron de la société Sodiclair pouvait paraître particulièrement audacieux, en 2008. En 2020, il apparaît particulièrement pertinent… C’est la conclusion que Stéphane Berretti, directeur de l’entreprise Stores et rideaux, basée à Nottonville, en Eure-et-Loir, peut tirer du tournant numérique qu’il a fait prendre à sa société. Sa belle histoire commence en 2008 avec le rachat de l’entreprise Sodiclair spécialisée dans la fabrication de stores et de rideaux : « J’ai fait beaucoup de choses dans ma vie. J’avais envie de mettre en avant un savoir-faire français. Nos clients émanaient du secteur public (collectivités, mairies …), on confectionnait des stores et rideaux sur mesure ». Mais, cette année 2008, réserve une bien mauvaise surprise à l’entrepreneur : « Avec la crise économique, les commandes venant du secteur public ont fortement diminué alors il a fallu trouver des solutions. On s’est dit qu’on allait se tourner vers les particuliers ». Un changement radical de clientèle avec un outil encore très peu utilisé, à l’époque : une boutique en ligne sur internet. Toute son équipe embarque dans cette aventure d’avant garde : digitaliser l’entreprise. Après 2 ans et demi de travail en collaboration avec des spécialistes informatiques, la e-boutique stores-et-rideaux.com voit le jour.

Plus de la moitié du chiffre d’affaire par le web

Dix ans plus tard, le constat est sans appel : « Aujourd’hui, plus de 65 % de mon chiffre d’affaires vient du web et j’ai embauché une cinquantaine de personnes depuis ». Un chiffre d’affaires en augmentation, de l’embauche et plus de 2,5 millions de visites sur son site par an, Stéphane Berretti a pris un vrai tournant avec le numérique sans pour autant abandonné le savoir-faire initial de sa société : « Nous produisons comme avant. Le savoir-faire, la technique, tout est resté mais désormais nous vendons sur internet ».

L’avenir passe par des boutiques en réalité virtuelle

Ainsi, Sodiclair franchit le cap de l’année 2020 sans réelles difficultés : « Quand le premier confinement a été instauré, on s’est fait beaucoup de souci, comme tout le monde. Et puis finalement, avec notre boutique en ligne et le désir des gens d’aménager leur intérieur, nous avons maintenu une activité élevée. Une réussite que l’on doit aussi à toutes nos équipes ». Pour l’avenir, Stéphane Berretti espère continuer à faire grandir son entreprise : « Nous avons déjà réalisé deux agrandissements d’usine, j’espère continuer sur cette voie ».

Source: eurelien.fr

ARTICLES CONNEXES
Paiement en ligne : un casse-tête pour les e-commerçants ivoiriens

En Côte d’Ivoire, plus gros PIB d’Afrique francophone, le commerce en ligne séduit de plus en plus de commerçants par Read more

Finance Afrique : les revenus des acteurs du paiement électronique augmenteront de 20% par an d’ici 2025, à 40 milliards $ (McKinsey)

Le marché des paiements électroniques domestiques offre de belles perspectives de croissance en Afrique, où 5 à 7% seulement des Read more

Business et Entreprises – Digitalisation : le Groupe Sabc change le naming de son adresse internet

Il s’agit d’une évolution qui correspond à une annonce faite en ce début d’année, du changement de dénomination de Société Read more

RH – Comment s’adapter aux enjeux du travail hybride grâce aux communications unifiées ?

Le travail hybride est désormais un modèle adopté par de nombreuses entreprises. Il impose plusieurs défis, auxquels aident à répondre Read more

Télécom Découvrez les 4 finalistes camerounais du Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique

Devenu une référence d’accompagnement et de soutien à l’entrepreneuriat social camerounais, le Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique et Read more

Nigeria : La fintech NowNow lève 13 millions de dollars pour améliorer l’inclusion financière en Afrique

NowNow Digital Systems, une start-up nigériane spécialisée dans la fourniture des solutions bancaires numériques aux entreprises et aux particuliers, a Read more

Tech – Meta dissout son équipe chargée d’anticiper les effets négatifs sur ses produits

Le service était composé d'une vingtaine d'ingénieurs, d'éthiciens, d'universitaires et d'autres spécialistes qui collaboraient avec les différents départements de l’entreprise.   Read more

Meta explique comment son algorithme classe les vidéos sur ses plateformes

Avec ces informations, les utilisateurs de Facebook et Instagram pourront tirer profit de l’algorithme de Meta. Meta veut amorcer sa Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.