Business everywhere : l’évolution de l’industrie de paiement

Partager Sur

Retour sur l’évolution du paiement

La carte bancaire, apparue en 1967 et fortement mal reçue à son arrivée en France, s’est progressivement installée au cours des décennies suivantes dans le quotidien des Français pour devenir  leur moyen de paiement préféré. L’écosystème bancaire a évolué notamment avec l’apparition du «  sans-contact  ». Cette option de paiement arrivait discrètement en 2010 est actuellement plébiscité en ces temps de pandémie mondiale  : selon la Banque de France, «  entre les mois de juillet 2019 et 2020, les paiements sans contact ont doublé de valeur (+ 120 %) et progressé de moitié en nombre de transactions (+ 60 %)». Une étude publiée en janvier 2020 estime que le secteur du paiement est en pleine forme grâce au commerce électronique et au paiement en ligne  : le cabinet de conseil estime que le marché va «  passer de 1.500 milliards de dollars en 2019 à plus de 2.000 milliards de dollars de revenus en 2025 ». D’ici 2022, le paiement par mobile pèsera 270 milliards d’euros contre 101 milliards en 2017, selon une étude réalisée par Statista en mai 2019. Le taux de pénétration du paiement mobile est aujourd’hui majoritairement le plus élevé en Chine et en Inde, avec respectivement 35,2 % et 29,6 %. Mais selon cette même étude, la France est bonne dernière avec 2,2 % contre 7,3 % et 6,6 % pour ses voisins espagnols et anglais. Cette frilosité des Français à utiliser son smartphone comme moyen de paiement s’explique selon plusieurs experts par une crainte sur la sécurité de leurs données bancaires en cas de vol de leur téléphone portable et par un plébiscite encore tenace envers la carte bancaire. Reste qu’avec la situation sanitaire, les Français ont été poussés à changer leurs habitudes de consommation et à trouver d’autres solutions de paiement et il se pourrait que le paiement mobile s’impose durablement dans le paysage français dans les années qui viennent, au côté des paiements sans-contact, en ligne ou par monnaies virtuelles.

Famoco, l’exemple parfait de la démocratisation du « sans-contact ».

La start-up française Famoco, spécialisée dans les solutions mobiles et terminaux de paiements sécurisés, est sur le devant de la scène cette année pour son implication au Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies, qui a reçu le prix Nobel de la paix 2020. Elle a en effet fourni les cartes et terminaux de paiements utilisés dans la distribution d’un milliard de dollars d’aides par an à 26 millions de personnes en détresse dans 42 pays. Créée en 2010 par Lionel Baraban et Nicolas Berbigier, la société compte 300 000 terminaux sans contact reposant sur un système d’exploitation Android utilisée par 1 400 entreprises dans le monde, notamment dans 30 pays uniquement sur le continent africain ainsi qu’en Asie du Sud-Est et en Inde. Famaco propose sa solution de paiements multi-services, « Famaco Pay ». Elle permet aux commerçants d’accepter des paiements sans contact VISA et Mastercard (EMV). Les professionnels de tous les secteurs pourront ainsi avoir accès à des logiciels de caisse, de comptabilité ou de gestion des stocks.

Le portefeuille numérique à l’assaut de l’Europe.

Selon une étude de Statista en 2018, 75 % des Français considéraient que ce mode de paiement était innovant. Si le paiement mobile est aujourd’hui timidement présent en Europe, la start-up allemande Stocard veut installer durablement cet outil dans quatre pays européens comme la France, l’Italie et les Pays-Bas. Revendiquant plus de 50 millions d’utilisateurs et près de 1,7 milliard de transactions en points de vente par an, sa fonctionnalité de paiement, « Stocard Pay » sous la forme d’une application mobile, a été lancée tout d’abord au Royaume-Uni en juin 2020. Les utilisateurs disposent alors d’une carte de paiement virtuelle gratuite permettant d’effectuer des paiements sans-contact, de gérer également leurs cartes de fidélité et de transférer de l’argent sur leur compte Stocard via leur numéro IBAN.

Source: dynamique-mag.com

ARTICLES CONNEXES
Tech – Comment créer une image de marque forte pour votre e-commerce ?

Une image de marque est l’ensemble des traits et caractéristiques qui représentent une entreprise ou un produit. Elle peut être Read more

TIC : le Canadien Casimir Network va développer les services de la BlockChain au Congo

Pour réaliser le développement du Centre africain de recherche en intelligence artificielle (Caria), les autorités congolaises se sont tournées vers Read more

Import-export : le Cameroun veut porter la redevance informatique à 1% de la valeur imposable des marchandises

Le projet de loi de finances 2023 prévoit une augmentation de la redevance informatique à 1% de la valeur imposable Read more

Digital – Comment passer d’un modèle e-commerce à une marketplace ?

  Imbriquer le modèle marketplace sur l'existant présente un enjeu majeur pour les acteurs historiques de l'e-commerce : conserver la pierre Read more

Open Innovation : comment les grands groupes contribuent au développement de la Tech française ?

L’Open Inno consiste pour un grand groupe à s’appuyer sur des acteurs externes, généralement des startups, pour créer et innover. Read more

Tchad : Formation en Marketing digital et culturel pour les artistes conviés au Festival N’djamVi en vue de promouvoir leur produits

Une fête sous fond pédagogique. C’est la surprise de la 15e édition du festival N’djamVi, qui se tient du 21 Read more

Cameroun- Enseignement catholique : Vers le digital

L’éducation au Cameroun a emprunté depuis quelques temps, le chemin d’une nouvelle ère. L’ère de la technologie. Pour ce faire, Read more

Comment faire de votre plateforme e-commerce un avantage compétitif

Afin de répondre aux attentes de ses clients, une plateforme de e-commerce doit avant tout bien répondre aux besoins de Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *