TOUT COMPRENDRE – Pourquoi les nouvelles règles de WhatsApp provoquent un tollé

Partager Sur

Elon Musk, patron de Tesla, ainsi que Jack Dorsey, patron de Twitter, nouveaux porte-voix de la fronde anti-WhatsApp. Ces derniers jours, les deux figures de la Silicon Valley se sont illustrés par des positions hostiles à Facebook, la firme de Mark Zuckerberg. Cette dernière a en effet décidé, via sa filiale WhatsApp, d’obliger les quelque deux milliards d’utilisateurs de la messagerie instantanée à livrer certaines de leurs données personnelles à Facebook, dans un but commercial.

• Qu’est ce qui change?

Depuis plusieurs mois, WhatsApp permettait à Facebook de récupérer une partie des données personnelles de ses utilisateurs, mais uniquement sur la base du volontariat.

La notification envoyée par WhatsApp aux utilisateurs français
La notification envoyée par WhatsApp aux utilisateurs français © BFMTV

À partir du 8 février prochain, et comme cela a été indiqué sur une notification affichée au cours des derniers jours pour tous les utilisateurs, il sera obligatoire d’accepter ce partage d’information. Faute de quoi l’accès à WhatsApp ne sera plus possible.

• Quelles données sont concernées ?

Comme le précise la foire aux questions de WhatsApp, plusieurs types de données sont partagés avec Facebook (mais aussi les autres entités du groupe comme Instagram): le numéro de téléphone de l’utilisateur, les données “de transaction”, ou encore l’adresse IP, permettant en partie de localiser l’utilisateur.

D’autres explications sont plus floues, puisque WhatsApp indique également partager avec Facebook “des informations liées à des services”, “des informations sur la façon” dont ses utilisateurs interagissent “avec d’autres, y compris des entreprises”, ou encore “des informations” sur leurs appareils mobiles.

• Quelles conséquences pour les utilisateurs ?

À terme, Facebook, qui ne parvient pas à gagner de l’argent avec WhatsApp, veut en faire une plateforme pouvant être utilisée par des entreprises pour communiquer avec leurs clients. Les données évoquées plus haut sont donc essentielles pour cela, afin de pouvoir offrir le plus d’options possible aux partenaires de Facebook (par exemple pour suivre en détail une commande sur un site de vente en ligne), et commercialiser ses services au prix le plus élevé.

Comme l’explique le site américain Bloomberg, la stratégie de Facebook est de faire de WhatsApp un complément à Facebook et Instagram, qui abritent quant à eux les publicités ciblées pour des millions de produits.

« Nous cherchons des moyens de développer une entreprise viable. Par exemple, comme précédemment annoncé, nous cherchons des moyens permettant aux personnes et aux entreprises de communiquer entre elles via WhatsApp » précise l’entreprise sur son site.

• Une défiance renforcée

Face à cette évolution, de nombreux utilisateurs ont exprimé sur les réseaux sociaux leur défiance vis-à-vis de WhatsApp, qui n’exclut pas de renforcer ce partage de données (par exemple pour afficher des publicités ciblées) à l’avenir, si la loi européenne le permet.

Un choix qui n’a pas été fait pour le moment, rappelle sur Twitter Niamh Sweeney, en charge des affaires publiques de la plateforme.

« Si, à l’avenir, nous décidons de partager de telles données avec les Entités Facebook à cette fin (à des fins d’affichage de publicité ciblée, NDLR), nous conclurons d’abord un accord avec le commissaire irlandais (WhatsApp est basée en Irlande pour ses activités européennes, ndlr) chargé de la protection des données afin d’établir un mécanisme qui permette une telle utilisation » complète l’entreprise sur son site.

• Quelles alternatives si on veut quitter WhatsApp?

Face à ces nouvelles règles, de nombreux utilisateurs ont décidé de quitter WhatsApp pour une application concurrente, comme Telegram ou Signal.

Cette dernière, qui ne collecte aucune donnée personnelle à des fins commerciales, est plébiscitée par les défenseurs de la vie privée, dont Edward Snowden, qui avait révélé les écoutes de la NSA. Ces derniers jours, Signal est ainsi passé en première place des téléchargements d’applications gratuites sur iOS et sur Android.

Source: bfmtv.com
ARTICLES CONNEXES
Bertin Nahum, aux bons soins des robots

En 2012, pour sa première société Medtech, ce Français avait été sacré par la presse canadienne, quatrième entrepreneur high-tech le Read more

Les 10 pays en Afrique où la connexion internet est la plus rapide

Le site spécialisé en études comparatives Cable.co.uk vient de publier son classement 2022 qui compare les offres internet dans 220 Read more

Un programme de formation en ligne dans le marketing numérique

(Agence Ecofin) - La prolifération des nouvelles technologies a donné aux entreprises une nouvelle vitrine pour communiquer. Ces dernières ont Read more

Bénin : les grands projets numériques prévus pour 2023

Positionner le Bénin comme la plateforme numérique de l’Afrique de l’Ouest et faire des technologies de l’information et de la Read more

Yahoo et Taboola signent un partenariat pour les 30 prochaines années

Les deux sociétés croient en l'avenir de la publicité numérique. Yahoo a fait, le 28 novembre, l’acquisition de 25 % des parts Read more

Le secteur de la tech a perdu 7 400 milliards de dollars en un an

Pour la première fois depuis près de vingt ans, le Nasdaq est sur le point de passer derrière le S&P Read more

Expérience client & E-commerce : Améliorer la cybersécurité sans sacrifier les performances

Le développement considérable du e-commerce depuis 2020 confronte le secteur d’activité à de nouveaux enjeux qui placent l’expérience utilisateurs, la Read more

Brancher son ordinateur en permanence ou utiliser la batterie ? Voici la réponse

Une question assez courante concernant l'utilisation d'un ordinateur portable est de savoir comment prolonger l'autonomie de la batterie (ou du Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *