Nouvelle usine de Figuil : Cimencam attend la convention minière et le permis d’exploitation de la carrière

Partager Sur

En visite sur le site de construction de l’usine de Figuil dans l’Extrême-Nord, Gabriel Dodo Ndoke, a promis à Cimencam, leader du secteur de la cimenterie au Cameroun, le 20 octobre dernier, de faire les diligences nécessaires pour délivrer les documents administratifs attendus par l’entreprise en chantier depuis un an.

« Le ministre a encouragé le personnel, le DG et les actionnaires. Les travaux de construction de l’usine se situent à 31%. Nous avons bon espoir qu’à cette allure, le projet finira à temps. La tutelle nous rassure par rapport à la délivrance de certains documents, notamment la convention minière et le permis d’exploitation. Nous osons croire qu’aucun élément extérieur ne viendra gêner le développement du projet », a déclaré Yves Mbellé Ndoé, président du conseil d’administration de Cimencam.

En guise de réponse, Gabriel Dodo Ndoke a indiqué que son administration va « régler » la situation en délivrant le permis d’exploitation et la convention attendue pour tenir le calendrier de 2024, année qui devrait marquer le début d’exploitation de l’usine. Car ces deux documents administrations permettent un déploiement légal de la nouvelle usine de Figuil qui doit produire 500 000 tonnes de ciment. Elle va également produire du clinker, matériau nécessaire à la fabrication du ciment, avec des perspectives d’environ 1000 tonnes par jour.

Le 14 octobre 2021, le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, a procédé à la pose de la première pierre de la nouvelle ligne de production de clinker et de ciment de la Cimencam. Investissement d’un montant total d’environ 50 milliards de FCFA, cette unité de production est prévue pour être construite en 24 mois.

La nouvelle ligne de Cimencam, qui participe de l’extension de la cimenterie de cette entreprise à Figuil, vieille de 40 ans et disposant jusqu’ici d’une capacité de production de 150 000 tonnes de ciment, va porter à 2,5 millions de tonnes les capacités totales de la filiale camerounaise du groupe Holcim Maroc Afrique (HMA). Cimencam a renouvelé sa confiance à China Building Materials Industry (CBMI), filiale du groupe Sinoma International Engineering (SIE), qui se charge actuellement de la construction de l’usine.

Source: Investir au Cameroun

ARTICLES CONNEXES
Produits Coca-Cola : comment Jacqueline Dongmo a levé les 50 milliards de FCFA investis dans son projet

 Les sodas de Coca-Cola produits par Coca-Cola Gracedom Bottling Company, entreprise créée par Jacqueline Dongmo pour reprendre le contrat d’embouteillage Read more

La Camerounaise UCB célèbre 50 ans d’activités et se projette dans l’avenir

( UCB) - C’est avec faste et solennité que l’Union camerounaise de brasseries (UCB) a lancé, le 14 septembre à Read more

Sénégal : la star Youssou Ndour devient industriel

Premier au hit parade de la musique sénégalaise depuis au moins quatre décades et leader de la presse privée au Read more

Mines Or : Oriole Resources annonce un potentiel pouvant atteindre 440 000 onces à Bibémi, au Nord du Cameroun

Le CEO de la junior minière Oriole Resources, Tim Livesey (photo), a annoncé dans une interview le 10 octobre 2022, des avancées notables Read more

Zinc & plomb : l’Australien Apollo Minerals obtient le permis d’exploration de Keri au Gabon

s a une validité de trois avec une exclusivité pour l’entreprise d’explorer toutes les ressources se trouvant sur le site. Read more

Compagnie Mali : le propriétaire de la mine d’or Morila a un nouveau DG

Depuis son entrée en production en 2000, Morila a livré plus de 7,5 millions d’onces et peut être exploitée jusqu’en Read more

Industrie – L’Ethiopie espère engranger 250 millions $ grâce à l’exportation de produits textiles en 2022/2023

En Afrique, l’industrie textile est l’une des principales branches du secteur manufacturier. Parmi les pays dans lesquels cette activité connaît Read more

Gabon : Perenco investit 50 millions de dollars dans une usine de gaz domestique

Après le rachat des actifs de TotalEnergies sur le terminal pétrolier de Cap Lopez, Perenco veut diversifier ses activités sur Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *