Tourisme : environ 9 milliards FCFA pour attirer 3 500 000 visiteurs

Partager Sur

En effet, la somme des allocations consacrées aux secteurs comme le tourisme, les Petites et moyennes entreprises (PME) ainsi que la recherche scientifique et l’innovation n’atteint pas 30 milliards de FCFA. Or dans la Stratégie nationale de développement 2020-2030 (SND30) ces secteurs sont présentés comme vecteurs incontournables de l’essor du pays. Repères met en lumière le paradoxe entre les objectifs assignés et les moyens mis à la disposition de ces pans non négligeables de l’économie nationale..

C’est l’un des objectifs annuels assignés au secteur du tourisme dans la SND30. En effet, afin de promouvoir l’essor du tourisme, le gouvernement compte définir et organiser les priorités d’investissement autour de quelques produits touristiques phares ; se désengager progressivement de la gestion des établissements hôteliers et prendre des mesures incitatives au développement des Partenariats public-privé dans les services touristiques, artisanaux et culturels ; renforcer l’offre touristique notamment par la facilitation des investissements hôteliers mais aussi par la promotion des sites et évènements culturels ; structurer les acteurs du secteur du tourisme ; mettre en place un système d’information sur les produits touristiques ; développer l’éducation des populations à la culture touristique ; veiller à l’application des normes dans les services hôteliers.

L’objectif est de parvenir à 3 500 000 touristes par an, en diversifiant notamment l’offre touristique et en promouvant le tourisme de luxe tels que le parcours de golf, les sports nautiques, etc. Pour implémenter cette vision dès l’année prochaine, le département ministériel en charge de ce secteur a reçu une dotation budgétaire de près 9 milliards de FCFA. Il faut dire que jusqu’ici, le Cameroun n’est pas considéré comme une destination touristique par l’organisation mondiale du tourisme (OMT). C’est qu’en dépit des atouts dont le pays dispose dans le domaine, il peine à recevoir un million de visiteurs par an.

Dans Revue Tiers Monde, Sébastien Condès écrit : « Le Cameroun, sans doute un des pays les plus intéressants d’Afrique, décourage le tourisme par un . accueil souvent déplorable des autorités et de la population, cela s’ajoutant à un sentiment d’insécurité au quotidien. »

Dans le même temps, l’auteur indique que dans certains pays pauvres ou émergents, la part du tourisme dans le Produit intérieur brut (PIB) n’a cessé de progresser au cours des dernières années. Selon l’OMT, le tourisme est la principale source de devises étrangères pour 46 des 49 pays les moins avancés. D’autres pays, plus avancés, comme la République dominicaine, les Maldives, la Tunisie ou l’Égypte, par exemple, ont vu la part du tourisme dans leur PIB se renforcer fortement et contribuer à leur croissance économique.

Le Maroc par exemple, qui se situe pourtant au troisième rang du continent africain en nombre d’arrivées, dispose d’un parc hôtelier (60 000 chambres environ) proche de celui de la Belgique. Les Maldives, souvent citées comme un exemple de réussite de développement par le tourisme, comptent environ 8 000 chambres, soit autant que le Luxembourg.

Au Cameroun, outre des moyens dérisoires affectés à ce secteur, de nombreux obstacles sont identifiés à savoir : le manque de fiabilité de la compagnie aérienne nationale Camair-co, des tracasseries policières et douanières, le déficit de capacités hôtelières, l’absence d’aménagement sur les sites susceptibles de recevoir des touristes, le déficit de promotion de la destination, les problèmes de sécurité.

Autant dire qu’avec la dotation financière consacrée au tourisme pour l’année 2021, les pouvoirs publics vont devoir œuvrer à la mobilisation du secteur privé national et des investisseurs internationaux s’ils veulent voir le secteur contribuer substantiellement à l’essor économique du pays.

Source: actucameroun.com

ARTICLES CONNEXES
Tourisme- Découvrez quelle est la ville la plus touristique au monde

Selon le dernier classement du World Travel & Tourism Council (WTTC), la ville la plus attractive au monde en ce Read more

Investissement- Côte d’Ivoire : Création de Dalia, un fonds d’investissements dédié au secteur touristique en Afrique

Porté sur les fonts baptismaux ce 18 janvier 2023, Dalia Hospitality (DHO), est le tout premier fonds d'investissement qui vise Read more

Investissement: L’Afrique de l’Ouest : une grande opportunité d’investissement dans le tourisme

La Chambre de commerce de Madrid a accueilli le Forum du tourisme organisé conjointement avec l'Union économique et monétaire ouest-africaine, Read more

Tourisme- : Développer le tourisme africain par les investissements étrangers : l’exemple de Zanzibar

Le nom et la place qu’on donne à un ministère est une bonne indication de son importance et son orientation Read more

Togo : en 2021, près d’un million de touristes et 25 milliards FCFA de recettes

Après une année 2020 plombée par la Covid-19, le tourisme reprend des couleurs au Togo. En 2021, 983 969 touristes ont visité Read more

OMT – Divers : Le tourisme international devrait retrouver 65% de son niveau pré-pandémique en 2022

Le tourisme international est en passe d'atteindre 65% de son niveau d'avant la pandémie d'ici à la fin 2022, le Read more

Le bien-être, nouveau pilier du tourisme face à des vacanciers en quête de sérénité

ENQUÊTE - Retrouver le sommeil, tempérer son stress, redonner un sens à sa vie… Face à des vacanciers en quête de Read more

Madagascar: un retour du tourisme de croisière en demi-teinte après deux ans de Covid-19

Depuis octobre, cinq paquebots de croisière ont accosté dans les eaux territoriales de la Grande Île, permettant à différentes villes côtières Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *