Investir dans la qualité du réseau informatique, une nécessité pour les banques

Partager Sur

Selon Pierre Langlois, Country Manager France et Europe du Sud chez Silver Peak, déployer un SD-WAN innovant permettrait aux banques d’atteindre leur plein potentiel :

« Le réseau étendu (WAN) atteint actuellement une limite charnière : ses fonctionnalités ne sont pas suffisantes pour prendre en charge l’évolution de l’activité de l’organisation, et son manque de fiabilité commence à affecter négativement les services clients. En effet, le chargement de contenu sur un terminal distant peut prendre cinq secondes ou plus, les logiciels bancaires de base sont très sensibles à la perte de paquets et peuvent être ralentis, et la qualité de la voix peut être diminuée dans les locaux situés en zone rurale. Pour les employés, cette situation s’avère frustrante et freine la productivité. Des changements sont donc nécessaires et le SD-WAN pourrait résoudre tous ces problèmes : une amélioration de la qualité de la voix pourrait être observée, de même qu’une absence de perte de connectivité aux applications, et les écrans des clients se chargeraient instantanément. De plus, une diminution de la latence applicative est possible, en basculant instantanément vers une connexion secondaire si cette dernière fonctionne plus efficacement.

Lorsque les banques envisagent d’investir dans les technologies, l’objectif est de les aider à être plus efficaces en fournissant des services de haute qualité aux clients et aux employés. Une plateforme de SD-WAN innovante leur convient donc le mieux, car elle réunit les capacités de cette technologie sur un outil unifié unique, ainsi qu’une approche de déploiement et de gestion basée sur des modèles utilisant une seule interface de gestion d’orchestration centralisée. Cette fonctionnalité permet une visibilité complète sur l’utilisation de la bande passante et la qualité de la voix ; mais offre également la possibilité d’explorer et de voir exactement ce qui se passe avec le circuit physique et de le transmettre à l’opérateur en cas de problème, ce qui simplifie considérablement le dépannage le cas échéant.

Avec ce type de plateforme SD-WAN, les banques sont également en mesure de consolider leur infrastructure en périphérie du réseau ; retirant les routeurs et les pare-feux traditionnels au profit d’une interopérabilité de routage agrégé, et d’un pare-feu segmenté et unifié au sein de la nouvelle appliance. Ainsi, tout le routage et la sécurité périphérique sont gérés par le réseau étendu défini par logiciel, avec l’avantage supplémentaire d’une orchestration et d’une gestion centralisées de l’ensemble du réseau.

À l’aide d’une console de gestion centralisée, les responsables réseau peuvent en outre rapidement configurer des superpositions d’objectif commercial, qui garantissent les ressources réseau appropriées pour différentes classes d’application en fonction de leur priorité. Par exemple, le trafic vocal détient souvent la prérogative et est classé en temps réel, tandis que les services bancaires de base et le système de guichet, également très prioritaires, sont classés comme critiques. Ces superpositions de priorisation, alliées aux fonctionnalités SD-WAN avancées – telles que le path conditioning, la qualité de service et le contrôle dynamique du chemin – permettent au service informatique de fournir une expérience de la plus haute qualité aux employés. Au final, ces derniers sont plus productifs et ne rencontrent plus de frustration liée à des pertes de paquets ou des variations de la qualité des connexions.

La qualité est une raison majeure pour passer au SD-WAN, la seconde est le coût. Connecter des zones rurales peut être très coûteux avec le MPLS, surtout si une grande bande passante est requise pour les activités. Mais avec le SD-WAN, les banques ont la flexibilité d’exploiter n’importe quelle combinaison de transport WAN pour répondre aux exigences uniques des succursales, y compris dans les régions où les options sont limitées.

Le retour sur investissement du SD-WAN est éprouvé en termes d’amélioration de l’efficacité de la gestion des activités et du service aux clients. Investir dans le SD-WAN est donc judicieux pour les institutions bancaires, car la qualité et les performances accrues des applications impactent significativement l’expérience à la fois des employés et des clients. »

Source; GlobalSecurityMag

ARTICLES CONNEXES
STARTUPS – Pourquoi Adobe dépense 20 milliards pour racheter un concurrent

À l’heure où le monde de la Tech américain voit les nuages s’amonceler à l’horizon, l’annonce du rachat de la Read more

ÉCONOMIE – Fintech : la dernière levée de Yellow Card confirme l’appétit pour la crypto africaine

Un an après avoir annoncé un tour de financement de série A de 15 millions de dollars en septembre 2021, Read more

Côte d’Ivoire : Bientôt une académie pour promouvoir les compétences numériques

La Côte d'Ivoire va bientôt abriter une académie numérique visant à renforcer et élargir les compétences dans ce domaine, afin Read more

Technologie : les clés de l’essor du paiement électronique

Dans une nouvelle étude, McKinsey évalue la manière dont les innovations récentes accélèrent l’accès aux transactions dématérialisées sur le continent. Read more

Economie TIC : Huawei lance au Cameroun la 7e édition de « Seeds for the Future », dédié au transfert des compétences aux jeunes

La filiale au Cameroun du géant chinois des télécoms et TIC, Huawei, a officiellement lancé le 16 septembre 2022 à Yaoundé, Read more

Afrique Centrale – La plate-forme numérique de transport en commun Yango, relance ses activités au Congo

Une délégation de la plateforme numérique s’est rendue auprès du ministre congolais des PME afin de lever le voile sur Read more

Paiement en ligne : un casse-tête pour les e-commerçants ivoiriens

En Côte d’Ivoire, plus gros PIB d’Afrique francophone, le commerce en ligne séduit de plus en plus de commerçants par Read more

Finance Afrique : les revenus des acteurs du paiement électronique augmenteront de 20% par an d’ici 2025, à 40 milliards $ (McKinsey)

Le marché des paiements électroniques domestiques offre de belles perspectives de croissance en Afrique, où 5 à 7% seulement des Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.