En situation de faillite, Sic Cacaos, filiale de Barry Callebault, décide de poursuivre ses activités au Cameroun

Partager Sur

Selon une annonce légale, les capitaux propres de Sic Cacaos sont aujourd’hui inférieurs à la moitié de son capital social. Le capital de la filiale au Cameroun du fabricant belgo-suisse de chocolat, Barry Callebaut, est actuellement de 6,885 milliards de FCFA. Ce qui signifie que ses capitaux propres (ressources financières que possède l’entreprise -hors dette) sont en dessous de 3,4 milliards de FCFA. Ce qui suppose que l’entreprise a perdu au moins la moitié de son capital social.

Selon l’Acte uniforme Ohada relatif des sociétés commerciales et du groupement d’intérêt économique (Auscgie), il s’agit-là d’une situation de faillite. Et selon l’article 664 de ce texte, « si du fait de pertes constatées dans les états financiers de synthèse, les capitaux propres de la société deviennent inférieurs à la moitié du capital social, le conseil d’administration ou l’administrateur général selon le cas, est tenu dans les 4 mois qui suivent l’approbation des comptes ayant fait apparaître cette perte, de convoquer l’Assemblée générale extraordinaire (AGE) à l’effet de décider si la dissolution anticipée de la société a lieu ». Ce que Sic Cacaos a fait en août dernier.

Selon l’annonce légale, cette AGE a décidé de poursuivre les activités dans le pays, malgré cette situation. Selon l’article 665 de l’Auscgie, la filiale au Cameroun de Barry Callebaut a donc deux ans à partir de l’année au cours de laquelle les pertes ont été constatées pour reconstituer ses ressources financières propres, à concurrence d’une valeur au moins égale à la moitié du capital social. Si cela n’est pas fait, Sic Cacaos va devoir réduire son capital au moins d’un montant égal aux pertes qui n’ont pas pu être absorbées.

Sic Cacaos est leader du marché de broyage au Cameroun. Grâce à l’augmentation récente de ses capacités de transformation (35 000 à plus de 50 000 tonnes), cet opérateur a broyé 75% (53 691 tonnes) des fèves camerounaises au cours de la campagne cacaoyère 2020, selon les statistiques de l’Office national du cacao et du café.

Source: Investir au Cameroun

ARTICLES CONNEXES
Gestion publique – Recettes fiscales : comment le Cameroun essaye de limiter les pertes dues à la digitalisation de l’économie

Le projet de loi de finances 2023 devrait contenir des dispositions sur « la taxation des marchandises acquises par le biais Read more

Gestion publique – Cemac : la Beac révèle la nouvelle gamme de billets à mettre en circulation à compter du 15 décembre 2022

S’exprimant ce 22 novembre 2022 à Ndjamena, la capitale tchadienne, à l’ouverture du symposium sur « la résilience des économies de la Read more

Exclusif : Voici la nouvelle gamme de billets en zone CEMAC dont l’entrée en vigueur est prévue le 15 décembre 2022

Entre faune, flore, éducation et autres, ils ont abandonné la religion pour le plus grand bonheur des Africains. Les églises Read more

Gestion publique – Loi de finances 2022: le Cameroun envisage d’augmenter le prix du timbre fiscal de 1000 à 1500 FCFA

Au cours de l’exercice 2023, le prix du timbre fiscal pourrait connaître une augmentation de 1000 à 1500 FCFA au Read more

Togo : 111 milliards FCFA de revenus d’exportation des services de transports en 2021

Dans l’espace UEMOA, le Togo et la Côte d’Ivoire sont les principaux exportateurs de services de transport, notamment via leurs Read more

Elon Musk au tribunal pour justifier son salaire de 56 milliards de dollars sur 10 ans accordé par Tesla

En 2018, le conseil d’administration de Tesla avait accordé à Elon Musk une rémunération à la hauteur de 56 milliards Read more

Le Cameroun émet de nouvelles obligations à 6 ans de maturité sur le marché de la Beac, à un taux d’intérêt de 6%

 Selon le tableau de bord des opérations du marché des titres publics de la Beac, l’institut d’émission des six pays Read more

La Sonara et Camair Co cumulent 96,5% de la dette extérieure des entreprises publiques du Cameroun à fin septembre 2022

 Au 30 septembre 2022, quatre entreprises publiques camerounaises sont endettées auprès de créanciers extérieurs, à hauteur de 555,2 milliards de Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *