Business – 10 outils incontournables pour votre stratégie e-commerce

Partager Sur

À l’heure du « smart phygital », de nombreux professionnels se tournent vers l’e-commerce. Mais, comment rendre visible sa boutique en ligne ? Comment la gérer efficacement pour booster ses ventes ? Pour atteindre ces objectifs, le marketing, les relations commerciales, la communication, les fiches produits, les avis clients, ou les services postaux, sont autant de leviers à prendre en considération. Fort heureusement, ces tâches chronophages et non négligeables peuvent être automatisées et centralisées. Encore faut-il se doter des bons outils, ceux qui font gagner du temps et de l’argent ! S’il en existe tout un écosystème, nous vous présentons ici 10 outils incontournables pour votre stratégie e-commerce.

 

1. WooComerce, la plateforme de création de boutique en ligne

Évidemment, construire sa plateforme e-commerce nécessite une solution adéquate. Soit un outil doté d’un panel d’extensions, ou « plugins », afin d’optimiser et booster sa boutique en ligne (SEO, modules de paiement, RGPD, etc.).

Si pour ce faire, beaucoup utilisent Shopify ou Prestashop, WooCommerce est également une belle option. En effet, cette extension open source et gratuite de WordPress – LE CMS leader du marché – permet de configurer rapidement et facilement son site. Les principales fonctionnalités proposées sont les suivantes :

  • Personnalisation (design, option de paiement, expéditions, etc.) ;
  • Mise en ligne des produits depuis le back-office sur WordPress ;
  • Gestion des commandes via une interface adaptée qui permet notamment d’automatiser le calcul de taxes ;
  • Vente à l’international : la plateforme est traduite à 100 % pour 24 langues et prend en charge de nombreuses devises.

Bien sûr, il est possible d’intégrer d’autres modules, gratuits comme payants, pour peaufiner sa boutique en ligne (dont PayPal, MailChimp…). Rappelons que l’hébergement web d’un site a aussi un coût.

Enfin, WooCommerce propose également un forum d’assistance pour obtenir rapidement des réponses, ainsi qu’une documentation complète pour guider les utilisateurs. Intéressé par cet outil ? Rendez-vous sur sa page dédiée !

 

2. SEMrush, l’outil de web analytics

Pour que sa stratégie e-commerce soit une réussite, le site a tout intérêt à être ergonomique, fluide et agréable pour les visiteurs. En somme, soigner l’expérience utilisateur (UX) est loin d’être optionnel. D’où l’importance de réaliser des audits techniques comme éditoriaux, afin d’identifier les éventuels bugs, points de blocage ou axes d’amélioration dans le tunnel de conversion, et ainsi apporter une solution. C’est ici qu’interviennent les outils de web analytics comme Google Analytics, KissMetrics et SEMrush.

Notons que SEMrush apparaît comme un outil complet et populaire. Il permet notamment d’effectuer l’audit d’un site pour détecter les facteurs pouvant impacter son positionnement sur Internet (sécurité, performance, balises manquantes, contenu dupliqué, etc.), identifier les mots-clés les plus pertinents et comparer ses métriques à celles des concurrents. En complément, SEMrush propose une pluralité d’outils pour optimiser son contenu, surveiller les campagnes RP, monétiser son site web… L’ensemble des fonctionnalités de la plateforme sont accessibles lors d’un essai gratuit de 14 jours, puis il faudra compter minimum 119$ par mois, pour en profiter.

 

3. PriceComparator, l’outil pour surveiller le prix des concurrents

Puisque l’on parle de concurrence, il peut être pertinent de garder un œil sur les prix pratiqués sur les autres sites e-commerce afin de booster ses propres performances. Pour ce faire, des outils de veille concurrentielle et tarifaire existent. Au-delà des prix proposés, ces derniers peuvent vous informer en temps réel des promotions et même de l’état des stocks de vos concurrents : il suffit de créer des alertes personnalisées.

PriceComparator embrasse ces actions et propose même, contrairement à un bon nombre de solutions, d’accéder à l’historique des prix des concurrents (ou revendeurs) pour analyser plus finement leurs stratégies. Cet outil complet, interactif et intuitif propose différents packs (« SmartPriceextractor », « Performance », « AdBox », « Slider » et « Omnicanal ») sur devis, selon vos besoins.

Podcast

4. PayPal, la solution de paiement en ligne sécurisée

Le traitement des paiements fait partie intégrante du parcours client : le négliger serait donc imprudent, voire regrettable. En effet, il n’est pas rare que les consommateurs abandonnent leur panier à la dernière minute, en raison de cette étape. Pour preuves les chiffres de l’étude de Dalenys (2021). 1 consommateur sur 2 a déjà abandonné un achat en ligne au moment de payer, en raison d’un manque de confiance (88%), du chargement (81%), ou encore, d’une page de paiement inadaptée au téléphone (58%). D’où l’importance de proposer des solutions de paiement efficientes, sécurisées et reconnues. Parmi elles, PayPal est une valeur sûre. Simple d’utilisation, ce service de paiement en ligne facilite les virements, même à l’international.

Notons qu’il possède moult avantages pour les e-commerçants. Typiquement, ces derniers peuvent générer leur propre lien pour recevoir les paiements, mais aussi des factures professionnelles, depuis l’application mobile. De même, la plateforme propose un gestionnaire de litiges, disponible depuis le tableau de bord des comptes. Enfin, PayPal analyse les performances, à partir des données des acheteurs, afin que les professionnels puissent optimiser leurs opérations et améliorer leur stratégie marketing.

Côté tarifs, PayPal retire une commission sur les transactions effectuées. Néanmoins, il est important de souligner que ces prélèvements varient selon la nature de ladite transaction, à hauteur de :

  • 5 % du montant, pour une transaction personnelle internationale
  • 2,9 % et une commission fixe de 35 centimes, pour une transaction commerciale nationale
  • entre 0,5 et 2 %, pour une transaction commerciale internationale en fonction du territoire.

Bonus : Il est opportun d’introduire dans cette partie PayPlug, une solution française destinée aux PME. Ce service de paiement fluidifie aussi les transactions en ligne, en assurant leur suivi, en les analysant, en personnalisant les factures mais aussi en offrant la possibilité d’exporter les rapports comptables au format de son choix. De plus, les paiements en plusieurs fois, en un clic ou différés sont proposés. Enfin, notons que PayPlug dispose de nombreux modules compatibles avec WooCommerce, évoqué précédemment. Pour bénéficier de tous ces services, une tarification personnalisée est appliquée. Celle-ci tient compte du chiffre d’affaires annuel, du volume des ventes, du type de paiement mais aussi du type de carte utilisée.

 

5. Hubspot, le logiciel de marketing automation

Au sens large, le marketing automation consiste à automatiser ses campagnes digitales, via différents dispositifs, préconçus en fonction du comportement de l’utilisateur (sur son site web, ses réseaux sociaux…). À titre d’exemples, les nouveaux inscrits vont recevoir un mail de bienvenue, les internautes qui ont abandonné leur panier vont recevoir un message de relance, etc. En bref, cette stratégie permet de se « débarrasser » des tâches routinières. Elle est donc aujourd’hui incontournable pour économiser des heures précieuses, accroître son efficacité, atteindre ses objectifs business et peaufiner ses campagnes. Cette technique est par ailleurs de plus en plus accessible en raison de la pluralité des solutions SaaS disponibles. Parmi elles, Hubspot est un incontournable.

Cette plateforme CRM propose plusieurs modules pour s’organiser, prioriser ses actions, générer des leads, attirer l’attention de sa cible, la convertir, mais aussi l’analyser. Lauren Rigaudière, de youlovewords, en témoigne : « Hubspot me permet d’organiser et de prioriser mes actions en fonction de mon pipe dans le temps. Grâce à la centralisation de la data, j’ai une vision claire depuis la source d’acquisition d’un lead, du « stage » de son parcours d’achat ou encore du CA total de notre partenariat depuis le 1er deal. Hubspot permet aussi l’alignement des équipes Marketing, Sales et la coordination de nos actions ABM. De plus, l’automatisation d’actions (relance, séquence, reminders) nous permet de gagner du temps et de se concentrer sur ce que les sales font de mieux : vendre ! »

Réputé pour son ergonomie et son côté « user-friendly », Hubspot a déjà séduit plus d’une start-up et moyenne entreprise, avec son accompagnement, ses formules et ses tarifs à partir de 41€ par mois.

Bonus : Il est opportun d’évoquer dans cette partie Letsignit. Et pour cause : cette solution a pour mission d’aider les marketeurs à délivrer le bon contenu, au bon moment et à la bonne personne, via la signature mail. Car oui, le marketing automation s’applique aussi à celle-ci, car il s’agit d’un canal marketing stratégique à part entière, grâce aux bannières cliquables par exemple.

 

6. Avis Vérifiés, l’outil pour gérer les avis clients

Dans notre société ultra-digitalisée, l’e-réputation est devenue un enjeu crucial pour les acteurs économiques. Pourquoi ? Car elle permet de mieux vendre, de mettre en confiance ses prospects et de convaincre. Cette notoriété numérique dépend entièrement des avis clients au sujet de la qualité des produits, du service, de la réactivité, etc. Simplébo a d’ailleurs mené une enquête à ce propos. Cette start-up spécialisée dans la digitalisation des TPE/PME, démontre que 87 % des acheteurs consultent les avis d’autres internautes avant d’effectuer leur achat et 61 % regardent les commentaires de Youtubeurs ou blogueurs afin de se faire une meilleure idée du produit. De la même manière, un consommateur sur deux, effectue une recherche d’avis sur les réseaux sociaux auprès de ses amis (58 %) et les sites de recommandations (57 %).

À ce stade, si la réputation est négative, l’entreprise passe à côté de nombreuses ventes. En effet, plus de 73 % des consommateurs avouent qu’ils préfèrent aller chercher ailleurs que d’acheter auprès d’une marque ayant de mauvais avis. Ainsi, l’e-réputation se révèle être à la fois une arme de persuasion massive à l’achat… comme une potentielle désillusion.

site-e-commerce-outils
Crédit photo : Pexels / Anete Lusina

Nous pouvons citer les propos d’Alexandre Bonetti, CEO de Simplébo : « Il existe encore beaucoup de préjugés sur les avis consommateurs. « Personne ne les lit », « Ils sont souvent faux », « Seuls les râleurs en mettent », etc. Pourtant, les internautes sont continuellement à la recherche de ces témoignages de réassurance avant de choisir un produit ou un prestataire. Que ce soit pour acheter un objet ou pour choisir un service, les clients ont pris le réflexe Google. Si on vous recommande un fournisseur, un avocat, ou un logiciel, vous allez directement taper son nom sur Google, et chercher des témoignages de clients satisfaits ou insatisfaits, c’est devenu une norme. {…} Au-delà de la réassurance, les avis permettent d’améliorer le référencement Google des sites internet, c’est-à-dire leur positionnement sur Google. Certains de nos clients ont triplé leur chiffre d’affaires depuis qu’ils ont un site internet bien référencé. Par ailleurs, cela facilite considérablement les recrutements.»

Comment encourager les clients à partager leurs avis ? Comment peut-on gérer au mieux ses retours ? Plusieurs outils sont disponibles pour notamment : envoyer des mails ou SMS automatisés aux acheteurs afin d’obtenir des feedbacks, modérer les avis, les intégrer aux fiches produits sur les boutiques en ligne et sur Google, ou encore, suivre les statistiques (nombre de visiteurs, pages vues, avis postés, messages traités…). Parmi les meilleures solutions, se trouve Avis Varifiés, LA solution française de gestion des avis clients. Ses forces ? Cet outil centralise tous les avis sur une plateforme, avec un espace modération qui permet notamment de les visualiser avant publication et de leur répondre si besoin. Notons qu’Avis Vérfiés est certifié par AFNOR, l’Association Française de Normalisation. Ce label garantit ainsi la qualité du service concernant le traitement de ces données.

Intéressé ? Vous pouvez bénéficier d’une version d’essai, sans enregistrer votre carte de crédit. Puis, les tarifs proposés par ledit outil sont les suivants :

  • 400 commandes clients : 59 € par mois
  • 1 000 commandes clients : 99 € par mois
  • 2 000 commandes clients : 159 € par mois
  • 6000 commandes clients : 399 € par mois
  • 14 000 commandes clients : 799 € par mois

 

7. Facebook Marketplace, la marketplace pour vendre ses produits

De nos jours, avoir un site e-commerce est loin de suffire pour être visible et vendre ses produits. C’est pourquoi les e-commerçants sont de plus en plus nombreux à faire confiance aux marketplaces. Et pour cause : celles-ci brassent des milliers, voire des millions de visites par mois. Mais, de quoi s’agit-il exactement ? Ces « places de marché » sont des services d’intermédiation commerciaux. Autrement dit, c’est un site internet sur lesquels des vendeurs (professionnels ou particuliers) ont la possibilité de proposer leurs produits ou services, moyennant une commission. Parmi les marketplaces les plus connues, nous pouvons citer Amazon, AliExpress, Cdiscount, Rue du Commerce, ou encore, eBay. Il est donc opportun d’analyser l’ensemble de ces plateformes, pour ainsi identifier celle qui correspondra le mieux à son domaine d’activité et ses objectifs commerciaux.

Notons que Facebook Marketplace est une valeur sûre. Celle-ci permet aux membres du réseau social éponyme de vendre divers produits (vêtements, meubles, décorations, véhicules, etc.), en facilitant la prise de contact avec les habitants situés dans la région. Par ailleurs, la plateforme propose une aide à la tarification, en suggérant un prix de vente après comparaison. Il est également possible de faire de la publicité et de générer des réponses automatiques aux questions courantes. Enfin, le plus gros atout de Facebook Marketplace est sa gratuité : le réseau social ne prend aucune commission.

 

8. ChannelAdvisor, l’outil pour centraliser et gérer tous ses flux e-commerce

Entre le site e-commerce, la marketplace, voire les réseaux sociaux, les flux produits sont décuplés. Catalogue, messages, transactions financières, commandes, expéditions… Un gestionnaire de flux a donc l’avantage de les centraliser et de mettre à jour automatiquement et en temps réel, les données produits. C’est simple, rapide et efficace. En ce sens, ChannelAdvisor apparaît comme une solution complète de commerce multicanal.

Elle propose notamment une plateforme unique qui permet de gérer la totalité des offres, des stocks, des tarifs et des analyses de données. Par ailleurs, elle propose une fonctionnalité dédiée aux marketplaces, soutient la croissance e-commerce avec une stratégie de pub avancée et améliore l’expérience client. Les services de ChannelAdvisor s’adaptent aux besoins des e-commerçants, en tenant compte du nombre de canaux sollicités, sur devis.

 

9. Agorapulse, l’application pour gérer ses réseaux sociaux

Mettre en ligne ses produits, c’est bien, en parler c’est encore mieux. Ainsi, pour accroître la visibilité de son offre, il faut mettre en place une stratégie de contenu cohérente. Articles de blog, vidéos tutos, newsletters, posts sur les réseaux sociaux… Plus, on est présent sur le web, plus on a de chance d’être identifié, reconnu et donc d’attirer son public cible vers sa boutique en ligne. Pourtant, si les réseaux sociaux sont une aubaine, leur gestion requiert des idées créatives… et du temps. Fort heureusement, il existe plusieurs outils de création et de programmation des publications, pour simplifier cette tâche chronophage, comme Agorapulse.

Cette plateforme facile d’utilisation, comprend un outil boîte de réception, publication, rapports, veille et collaboration. Et ce, pour six réseaux sociaux : Facebook, Instagram, LinkedIn, Twitter, Youtube et Google My Business. Par ailleurs, depuis juillet 2021 Agorapulse et Canva sont partenaires. Cette association permet donc aux utilisateurs de tout faire depuis une seule et même plateforme, en quelques clics, de la création des visuels à l’analyse des performances des posts, en passant par la programmation. Il est possible d’essayer cette solution gratuitement pendant 15 jours, sans enregistrer sa carte bancaire. Puis, les tarifs sont progressifs et commencent à 79€ par mois.

 

10. Sendcloud, la plateforme pour gérer ses livraisons de A à Z

De nos jours, les individus sont particulièrement sensibles aux méthodes d’envoi, à l’emballage, aux délais de réception, à la politique de livraison… Autant de facteurs qu’il faut prendre en compte pour booster sa croissance !

C’est pourquoi, nous recommandons aux e-commerçants la plateforme Sendcloud, pour gérer au mieux l’expédition des colis. Tout-en-un et intuitive, cette plateforme permet notamment de créer des étiquettes, de choisir le transporteur, d’assurer les suivis et les retours, d’informer les clients, de gagner du temps, de réduire les coûts, etc. 3 000 entreprises dans toute l’Europe font confiance à Sendcloud, dont Shanty Biscuits, dont nous avons interviewé la fondatrice dans un épisode Charbon.

Sur abonnement, les fonctionnalités et les tarifs varient en fonction des besoins de chacun. Typiquement, pour moins de 100 colis par mois, Sendcloud propose une version gratuite. Pour le reste, il faudra compter (avec toujours une période d’essai gratuite de 14 jours) :

  • 40€ par mois : entre 100 et 400 colis
  • 89€ par mois : entre 400 et 1000 colis
  • 179€ par mois : au-delà de 1000 colis
  • Pour bénéficier de fonctionnalités supplémentaires et envoyer un nombre conséquent de colis, les devis sont personnalisés.

 

Vous l’aurez compris, il faut être bien « armé » pour booster son e-commerce. Pour ce faire, certains outils sont incontournables, mais tous doivent être choisis en fonction de ses besoins pour répondre au mieux à ses objectifs commerciaux. Et s’ils nécessitent certes un budget, le retour sur investissement est incommensurable.

Au-delà des outils, connaître les tendances et maîtriser un certain nombre de compétences sont également primordiaux. Éléments qu’Efrei Paris a bien compris !

Pour en savoir plus sur l’école et ses enseignements, rendez-vous sur sa page dédiée !

Source: jai-un-pote-dans-la.com

ARTICLES CONNEXES
 E-commerce : 7 TACTIQUES INSPIRÉES DE L’ART DE LA GUERRE

Le succès de la politique commerciale d’une entreprise en ligne dépend entièrement de la qualité de sa stratégie marketing digital. Read more

TECH – Jeunesse africaine et digitalisation, des atouts pour le développement du continent africain

Seulement trois millions d'emplois sont annuellement créés en Afrique, alors que 10 à 12 millions de jeunes arrivent sur le Read more

Marketing : 67 % des entreprises renoncent à l’acquisition et misent sur la fidélisation

Avec la volatilité de l'économie mondiale (notamment dans le secteur de la tech), les entreprises ont compris que la croissance Read more

La Nigériane Aderonke Ajose-Adeyemi aide les entreprises africaines de mode à vendre leurs produits en ligne

Après son diplôme de bachelor à Londres, elle a travaillé pour de grandes institutions au Royaume-Uni. Dans sa quête de Read more

Arnaque bancaire : les astuces des escrocs sur internet, et les moyens de les éviter

Les escrocs développent des méthodes toujours plus sophistiquées pour soutirer de l’argent à leurs victimes. Voici les techniques les plus Read more

Le futur de l’éducation en Afrique au défi du numérique

Sur le continent comme ailleurs, la crise du Covid-19 a mis en lumière la puissance des edtech, ces technologies au Read more

Technologie : les clés de l’essor du paiement électronique

Dans une nouvelle étude, McKinsey évalue la manière dont les innovations récentes accélèrent l’accès aux transactions dématérialisées sur le continent. Read more

Paiement en ligne : un casse-tête pour les e-commerçants ivoiriens

En Côte d’Ivoire, plus gros PIB d’Afrique francophone, le commerce en ligne séduit de plus en plus de commerçants par Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *