Conjoncture – La start up camerounaise Cova sélectionnée par Google dans le cadre du programme black founders funds

Partager Sur
C’est à l’issue des résultats rendus publics par le géant Google annonçant la sélection de 60 start-ups africaines pour l’édition 2022 du Google for Startup Black Founders Fund pour l’Afrique.

Dans son programme d’accompagnement financier et technique des starts-up dans le continent africain, la multinationale Google a dévoilé, le mardi 6 septembre dernier, la liste des soixante starts-up africaines retenues pour participer à l’édition 2022 du Google for Startup Black Founders Fund pour une enveloppe globale évaluée à 4 millions de dollars.

 

Cette année, le programme permettra à ces 60 start-ups africaines de recevoir jusqu’à 100 000 dollars en espèces, sans prise de participation au capital, et jusqu’à 200 000 dollars par start-up de crédits Google Cloud. Ces entreprises bénéficieront également d’un mentorat, d’une assistance technique et d’un accompagnement au développement de la part des meilleurs spécialistes de Google. Folarin Aiyegbusi, directeur de l’écosystème start-up d’Afrique chez Google, explique que « nous avons examiné trois facteurs clés lors de la sélection des start-up : l’adéquation produit-marché, l’adéquation start-up programme et le potentiel du fondateur. Les entreprises que nous avons sélectionnées sont celles qui ont trouvé un produit adapté au marché ». Ainsi donc, «  le programme doit leur être bénéfique au-delà de l’argent et les fondateurs doivent être des personnes qui ont le potentiel de créer une valeur énorme », ajoute t-il.

 

Par ailleurs, parmi les trois start-up camerounaises  choisies, figure la start-up dénommée Cova. Fondée en 2021,  la start-up Cova s’intéresse au développement de l’assurance, en offrant en toute transparence des produits d’assurance réels et numériques  en Afrique francophone.  Pour Virginie Pouna Ngomi, fondatrice de Cova, « c’est l’occasion d’apprendre des meilleurs via le mentorship à venir par Google. C’est aussi un push financier et infrastructurel pour Cova d’avoir 200 000 dollars d’espace de stockage dans le Cloud ».

 

En effet, c’est le fruit de plusieurs efforts pour Virginie Pouna Ngomi, qui pendant plus d’une année travaille à l’accélération du développement de l’assurance en Afrique francophone. Formée dans des écoles de références, elle assure sa place dans l’univers de l’Assurance dans la zone Cemac en général et au Cameroun en particulier.

ARTICLES CONNEXES
États-Unis: «l’oiseau est libéré», Elon Musk confirme le rachat de Twitter

Ce vendredi 28 octobre était la date limite fixée par la justice américaine au milliardaire Elon Musk pour racheter le Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *