Les PME d’Amazon, nouveau terrain de chasse pour investisseurs

Partager Sur

ur Amazon, 60% des produits vendus le sont par des petites et moyennes entreprises. C’est deux fois plus qu’il y a dix ans, et la tendance n’est pas près de s’arrêter.

Alors que les consommateurs se tournent massivement vers le e-commerce et que la machine logistique d’Amazon semble sans rivale, ouvrir une échoppe sur la place de marché (marketplace) de la plateforme est devenu une quasi-obligation.

Selon Forbes, ces PME ont vendu 3,4 milliards de produits entre mai 2019 et mai 2020. D’après l’analyste Pulse, elles ont amassé en 2019 plus de 200 milliards de dollars (168 milliards d’euros) de chiffre d’affaires. Et la pandémie les a encore davantage arrangées.

Ces petites voire micro-entreprises, explique Forbes, sont souvent dirigées par des entrepreneurs ou entrepreneuses peu aguerries. Ce qui a attiré les appétits d’autres firmes, bien décidées à bâtir leur propre fortune sur les réussites commerciales de la marketplace d’Amazon.

Mine d’or

Le bon produit au bon moment ou le hasard des algorithmes peut, en un rien de temps, transformer une entreprise modeste en réussite patentée. Adam St. George, un quinquagénaire de l’Ohio qui vendait des désodorisants contre les odeurs d’animaux domestiques sur Amazon, a ainsi rencontré un succès notable sur la plateforme, avec un chiffre d’affaires annuel d’environ 2 millions de dollars (1,68 million d’euros).

Lorsqu’il a mis sa petite affaire sur le marché, l’Américain a été inondé de propositions. Son business a finalement été racheté en 2018 par la start-up Thrasio pour 1,4 million de dollars (1,17 million d’euros) –bien plus qu’il ne l’aurait imaginé. Packaging flashy, partenariats avec des influenceurs: Thrasio a repris les choses en main et, en deux ans, a multiplié par huit le chiffre d’affaires de l’entreprise.

Ce mode opératoire se popularise. D’après Forbes, entre dix et quinze entreprises similaires à Thrasio sont parvenues à lever plus de 100 millions de dollars ces deux dernières années. Leur cible: des PME qui, entre de bonnes mains et avec la bonne stratégie, pourraient décupler leur activité.

Seulement, si Amazon leur offre ces opportunités sur un plateau, elle peut tout aussi vite réduire à néant les espoirs de fortune de toute PME présente sur Amazon Marketplace. Soupçons de manipulation d’avis, inventaire à sec, service après-vente insuffisant: les règles qu’une échoppe peut enfreindre sont nombreuses et peuvent lui être fatales.

Pour les investisseurs, le risque est donc important: les sommes investies sont suspendues à la confiance qu’ils placent en Amazon. La firme de Jeff Bezos affirme accueillir à bras ouvert ces opérations et rachats, qui prouvent selon elle à quel point sa plateforme est bénéfique aux petites entreprises.

Elle a pourtant déjà été prise la main dans le sac en train de copier les produits à succès de ses boutiques tierces: un succès peut rapporter gros, mais un trop grand succès peut coûter cher.

Source: Korii

ARTICLES CONNEXES
STARTUPS – Pourquoi Adobe dépense 20 milliards pour racheter un concurrent

À l’heure où le monde de la Tech américain voit les nuages s’amonceler à l’horizon, l’annonce du rachat de la Read more

ÉCONOMIE – Fintech : la dernière levée de Yellow Card confirme l’appétit pour la crypto africaine

Un an après avoir annoncé un tour de financement de série A de 15 millions de dollars en septembre 2021, Read more

Côte d’Ivoire : Bientôt une académie pour promouvoir les compétences numériques

La Côte d'Ivoire va bientôt abriter une académie numérique visant à renforcer et élargir les compétences dans ce domaine, afin Read more

Technologie : les clés de l’essor du paiement électronique

Dans une nouvelle étude, McKinsey évalue la manière dont les innovations récentes accélèrent l’accès aux transactions dématérialisées sur le continent. Read more

Economie TIC : Huawei lance au Cameroun la 7e édition de « Seeds for the Future », dédié au transfert des compétences aux jeunes

La filiale au Cameroun du géant chinois des télécoms et TIC, Huawei, a officiellement lancé le 16 septembre 2022 à Yaoundé, Read more

Afrique Centrale – La plate-forme numérique de transport en commun Yango, relance ses activités au Congo

Une délégation de la plateforme numérique s’est rendue auprès du ministre congolais des PME afin de lever le voile sur Read more

Paiement en ligne : un casse-tête pour les e-commerçants ivoiriens

En Côte d’Ivoire, plus gros PIB d’Afrique francophone, le commerce en ligne séduit de plus en plus de commerçants par Read more

Finance Afrique : les revenus des acteurs du paiement électronique augmenteront de 20% par an d’ici 2025, à 40 milliards $ (McKinsey)

Le marché des paiements électroniques domestiques offre de belles perspectives de croissance en Afrique, où 5 à 7% seulement des Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.