Covid-19 : la Banque africaine de développement crée un fonds doté de 10 milliards de dollars

Partager Sur

La Banque africaine de développement a annoncé, mercredi, la création d’un fonds doté de 10 milliards de dollars pour aider les pays membres régionaux à lutter contre la propagation du Covid-19 sur le continent.

Cette nouvelle initiative de la Banque lui servira de relais principal pour diriger ses opérations dans le contexte de crise actuel. Ce fonds est mis à disposition des gouvernements et de l’ensemble des acteurs du secteur privé d’Afrique.

Le président du groupe de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, a indiqué que cette enveloppe tenait compte des difficultés budgétaires de nombreux pays du continent.

« L’Afrique est confrontée à d’énormes défis budgétaires pour agir efficacement face à la pandémie de coronavirus. La Banque africaine de développement déploie toutes ses capacités de réponse à l’urgence pour aider l’Afrique en ce moment critique. Nous devons protéger des vies. Ce fonds aidera les pays africains dans leurs efforts pour contenir la propagation rapide du Covid-19 », a déclaré Adesina, en saluant le soutien indéfectible des administrateurs de la Banque.

Opérations souveraines et du secteur privé

Le fonds est doté de 5,5 milliards de dollars pour les opérations souveraines dans les pays membres de la Banque et de 3,1 milliards de dollars pour les opérations souveraines et régionales via les pays du Fonds africain de développement, le guichet de prêt à taux concessionnels du groupe de la Banque chargé de répondre aux besoins des pays fragiles. Un montant supplémentaire de 1,35 milliard de dollars sera consacré aux opérations du secteur privé.

« La mise en place de ce dispositif a exigé un effort collectif et du courage de la part de tout notre personnel et de nos actionnaires », a souligné la vice-présidente principale par intérim de la Banque, Swazi Tshabalala, à propos de la création de ce fonds.

Il y a deux semaines, la Banque avait émis un emprunt obligataire social -« Combattre le Covid-19 » – d’un montant record de trois milliards de dollars, soit le plus grand emprunt social libellé en dollars émis sur le marché international des capitaux.

Source : La Tribune Afrique

ARTICLES CONNEXES
Gestion publique – Recettes fiscales : comment le Cameroun essaye de limiter les pertes dues à la digitalisation de l’économie

Le projet de loi de finances 2023 devrait contenir des dispositions sur « la taxation des marchandises acquises par le biais Read more

Gestion publique – Cemac : la Beac révèle la nouvelle gamme de billets à mettre en circulation à compter du 15 décembre 2022

S’exprimant ce 22 novembre 2022 à Ndjamena, la capitale tchadienne, à l’ouverture du symposium sur « la résilience des économies de la Read more

Exclusif : Voici la nouvelle gamme de billets en zone CEMAC dont l’entrée en vigueur est prévue le 15 décembre 2022

Entre faune, flore, éducation et autres, ils ont abandonné la religion pour le plus grand bonheur des Africains. Les églises Read more

Gestion publique – Loi de finances 2022: le Cameroun envisage d’augmenter le prix du timbre fiscal de 1000 à 1500 FCFA

Au cours de l’exercice 2023, le prix du timbre fiscal pourrait connaître une augmentation de 1000 à 1500 FCFA au Read more

Togo : 111 milliards FCFA de revenus d’exportation des services de transports en 2021

Dans l’espace UEMOA, le Togo et la Côte d’Ivoire sont les principaux exportateurs de services de transport, notamment via leurs Read more

Elon Musk au tribunal pour justifier son salaire de 56 milliards de dollars sur 10 ans accordé par Tesla

En 2018, le conseil d’administration de Tesla avait accordé à Elon Musk une rémunération à la hauteur de 56 milliards Read more

Le Cameroun émet de nouvelles obligations à 6 ans de maturité sur le marché de la Beac, à un taux d’intérêt de 6%

 Selon le tableau de bord des opérations du marché des titres publics de la Beac, l’institut d’émission des six pays Read more

La Sonara et Camair Co cumulent 96,5% de la dette extérieure des entreprises publiques du Cameroun à fin septembre 2022

 Au 30 septembre 2022, quatre entreprises publiques camerounaises sont endettées auprès de créanciers extérieurs, à hauteur de 555,2 milliards de Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *