Covid-19 : la « puissante » task force de l’Union africaine pour mobiliser les finances

Partager Sur

Le Franco-Ivoirien Tidjane Thiam, ex-patron du Crédit-Suisse, la Nigériane Ngozi Okondjo Iweala, ex-directrice générale de la Banque mondiale, le Rwandais Donald Kaberuka, ex-gouverneur de la Banque africaine de développement et le Sud-africain Trevor Manuel, président de Old Mutual et ex-ministre des Finances. Ce sont les nouveaux Envoyés spéciaux de l’Union africaine (UA) pour mobiliser le financement international qui permettra au Continent de relever les défis économiques provoqués par la pandémie du coronavirus. Leur nomination a été annoncée hier, dimanche, par le président Cyril Ramaphosa.

Le financement est l’un des défis majeurs de l’Afrique pour faire face à crise sanitaire dont les conséquences économiques sont importantes. Entre le ralentissement de la production, l’arrêt de certains secteurs ou la problématique autour de l’emploi (montée du chômage en perspective,…), les pays africains doivent relever de nombreux challenges. A l’issue d’une rencontre avec les ministres des Finances, la Commission économique pour l’Afrique (CEA) a tablé sur un besoin de 100 milliards de dollars. Les Etats ont rapidement commencé à négocier avec les bailleurs de fonds internationaux et plusieurs institutions financières internationales ont commencé à débloquer les fonds.

Appuyez sur l’accélérateur

La mission des quatre nouveaux envoyés spéciaux est d’appuyer sur l’accélérateur, pour « un soutien rapide et concret » du G20, l’Union européenne (UE) et d’autres institutions financières internationales. Commentant ces nominations en sa qualité de président de l’UA, Cyril Ramaphosa, est estimé qu’il s’agirait de « soutenir les économies africaines qui sont confrontées à de sérieux défis économiques avec un plan de relance complet pour l’Afrique, y compris une dette différée et des paiements d’intérêts ».

La Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI) déploient au fur et à mesure des lignes de crédit à destination des pays africains. Actuellement, plusieurs dossiers sont en examens, faisait savoir récemment Abebe Aemro Selassie, directeur du département Afrique du FMI. Pour sa part, la BAD a, en plus de sa contribution aux actions du FMI et de l’émission à la Bourse de Londres d’une obligation sociale de 3 milliards de dollars, a créé un fonds de 10 milliards de dollars pour soutenir les pays. C’est dire la dynamique actuellement autour des pays africains que l’Union africain veut davantage galvaniser en pensant déjà à l’après-crise du Continent. Et les quatre nouveaux envoyés spéciaux ont commun leurs « puissants » réseaux dans la finance internationale.

Source : La Tribune Afrique

ARTICLES CONNEXES
Gestion publique – Recettes fiscales : comment le Cameroun essaye de limiter les pertes dues à la digitalisation de l’économie

Le projet de loi de finances 2023 devrait contenir des dispositions sur « la taxation des marchandises acquises par le biais Read more

Gestion publique – Cemac : la Beac révèle la nouvelle gamme de billets à mettre en circulation à compter du 15 décembre 2022

S’exprimant ce 22 novembre 2022 à Ndjamena, la capitale tchadienne, à l’ouverture du symposium sur « la résilience des économies de la Read more

Exclusif : Voici la nouvelle gamme de billets en zone CEMAC dont l’entrée en vigueur est prévue le 15 décembre 2022

Entre faune, flore, éducation et autres, ils ont abandonné la religion pour le plus grand bonheur des Africains. Les églises Read more

Gestion publique – Loi de finances 2022: le Cameroun envisage d’augmenter le prix du timbre fiscal de 1000 à 1500 FCFA

Au cours de l’exercice 2023, le prix du timbre fiscal pourrait connaître une augmentation de 1000 à 1500 FCFA au Read more

Togo : 111 milliards FCFA de revenus d’exportation des services de transports en 2021

Dans l’espace UEMOA, le Togo et la Côte d’Ivoire sont les principaux exportateurs de services de transport, notamment via leurs Read more

Elon Musk au tribunal pour justifier son salaire de 56 milliards de dollars sur 10 ans accordé par Tesla

En 2018, le conseil d’administration de Tesla avait accordé à Elon Musk une rémunération à la hauteur de 56 milliards Read more

Le Cameroun émet de nouvelles obligations à 6 ans de maturité sur le marché de la Beac, à un taux d’intérêt de 6%

 Selon le tableau de bord des opérations du marché des titres publics de la Beac, l’institut d’émission des six pays Read more

La Sonara et Camair Co cumulent 96,5% de la dette extérieure des entreprises publiques du Cameroun à fin septembre 2022

 Au 30 septembre 2022, quatre entreprises publiques camerounaises sont endettées auprès de créanciers extérieurs, à hauteur de 555,2 milliards de Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *