Formation – Classement mondial des universités THE : record pour l’Afrique avec 25 nouvelles entrée.

Partager Sur

En 2018, l’Afrique comptait 9 pays au classement des meilleures universités au monde. En 5 années, le continent a doublé ce nombre en alignant 17 pays avec 5 nouvelles entrées. En tout, la région compte 97 universités dans ce classement avec une progression de 36,6% par rapport à l’édition précédente.

Times Higher Education (THE), un quotidien britannique fournisseur de données sur l’enseignement supérieur, a publié le mercredi 12 octobre son classement 2023 des meilleures universités au monde. Le classement laisse voir une progression record pour l’Afrique avec 97 universités classées cette édition, contre 71 dans l’édition dernière. Le continent connaît la plus grosse croissance mondiale, 36,6%.

L’Afrique a enregistré 25 universités qui ont fait une première entrée au classement. Cette progression, le continent la doit en partie au Nigeria qui a enregistré à elle seule 6 nouvelles entrées doublant ainsi son nombre de représentants par rapport à 2022. Ce qui permis au pays d’Afrique de l’Ouest d’enregistrer un score moyen de 31,5 et de prendre la deuxième du classement des pays dont les universités sont les plus performantes sur le continent, derrière l’Afrique du Sud (39,8) et devant l’Egypte (31,0). De manière générale, le score global moyen à travers l’Afrique a augmenté de 1,2 point entre 2022 et 2023 pour atteindre 29,0 tandis que la moyenne mondiale a augmenté de 0,7 au cours de la même période.

Depuis 2018, le nombre de pays représentant l’Afrique dans ce classement a doublé. Il y a maintenant 17 pays africains dans le classement au total, contre 9 cette année-là. 5 pays apparaissent dans le classement pour la première fois, il s’agit de l’îles Maurice, le Mozambique, la Namibie, la Zambie et le Zimbabwe. Les autres pays présents au classement sont : l’Egypte (26 universités), l’Afrique du Sud 15 universités), l’Algérie (13) le Nigeria (12) ; le Maroc et la Tunisie universités, 8 universités chacune ; le Ghana (3) ; et l’Éthiopie et la Tanzanie deux universités chacune ; le Botswana, le Kenya, l’Ouganda et les 5 nouveaux pays ont aligné une université chacun sur la liste.

THE classe les établissements selon des indicateurs répartis en cinq grandes catégories : l’enseignement, la recherche, le transfert de connaissances, l’influence de la recherche et les perspectives internationales.

Selon l’institution britannique, la plus forte augmentation du score de l’Afrique est venue des citations, en hausse de 2,5 (passant de 45,3 à 47,7), ce qui en fait le score moyen le plus élevé sur le continent.

« De nombreux chercheurs locaux ont été engagés au début de la pandémie pour terminer des projets pour lesquels les experts mondiaux ne pouvaient pas voyager… Cela aurait donc accru l’implication des chercheurs locaux dans la recherche, d’où la hausse des citations. Le vrai test est de savoir s’il se maintient après la pandémie », a déclaré Gordon Adomdza, professeur agrégé d’entrepreneuriat et d’innovation à l’Université Ashesi au Ghana.

Le continent a aussi enregistré une belle proportion dans l’indication de perspectives internationales avec un score moyen de 43,5 contre 42,7 l’année dernière.

Au niveau du classement, l’Afrique a également réalisé une belle performance en alignant 10 universités dans le top 500 et 40 dans le top 1000. Le contingent africain est coiffé par l’université du Cap en Afrique du Sud qui a bondi de 23 places à la 160e place mondiale, c’est la seule université continentale qui fait partie du top 200 mondial. Ses universités homologues sud-africaines de Stellenbosch et du Witwatersrand sont toutes deux dans la catégorie 251-300, à égalité à la deuxième place, tandis que l’université ghanéenne de Cape Coast dans la tranche 351-400 a été classée quatrième.

L’une des plus belles performances du continent va à l’université de la santé et des sciences connexes de Muhimbili de Tanzanie, nouvelle venue dans le classement, qui a fait irruption dans le top 500 des universités mondiales en se classant dans la bande 401-500. Cet établissement n’a acquis le statut d’université qu’en 2007.

À l’échelle mondiale, l’université d’Oxford est en tête du classement mondial des universités 2023, tandis que l’université Harvard est classée deuxième et l’université de Cambridge troisième.

Source : Agence Ecofin

ARTICLES CONNEXES
Alzheimer : bientôt un traitement pour ralentir la progression de la maladie ?

Alzheimer : bientôt un traitement pour ralentir la progression de la maladie ? Nouvel espoir pour les malades. Des scientifiques Read more

Soleil et vent, l’immense potentiel de l’Afrique : l’exemple du Maroc

Le pays importe actuellement 90 % de l’énergie qu’il consomme – combustibles fossiles, charbon, pétrole et gaz. Mais l’électricité qu’il produit est Read more

Transport Aérien : LE CHINOIS COMAC SUR LE POINT DE FAIRE VOLER SON C919

CONCURRENT SÉRIEUX DE AIRBUS ET BOEING L'aéronef serait sur le point d'obtenir son autorisation d’exploitation, il viendra directement concurrencer les Read more

Energie – Mobilité urbaine : les premiers véhicules électriques débarquent dans le transport en commun au Cameroun

Depuis six mois, les sociétés EasyRide et TotalEnergies, en partenariat avec le concessionnaire 3S motors, ont lancé dans la ville Read more

La fintech Bizao lève 8 millions d’euros pour devenir l’un des hubs du paiement en Afrique

La fintech française Bizao annonce avoir réussi un tour de financement de série A de 8 millions d'euros, soit 5,25 Read more

Éclairage public : la mairie de Yaoundé veut installer 1 500 lampadaires solaires en zone périphérique

La mairie de Yaoundé envisage d’installer 1 500 lampadaires solaires dans la ville pour améliorer les conditions de mobilité et de sécurité Read more

Transports – DP World lance le service de commerce électronique Dubuy.com au Ghana et en Zambie

DP World a annoncé, lundi 18 juillet 2022, le lancement de sa plateforme de commerce électronique Dubuy.com au Ghana et Read more

Transports – Cameroun : la toute première autoroute sera mise en service le 29 juillet 2022 (Gouvernement)

Le ministre camerounais des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, annonce qu’il mettra en service l’autoroute Kribi-Lolabe le 29 juillet 2022. Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *