Cameroun – Economie Huiles raffinées : malgré la stabilisation de la production annoncée au 3e trimestre 2022, les prix resteront élevés

Partager Sur

Investir au Cameroun) – Entre juillet et septembre 2022, la production des raffineries d’huile du Cameroun devrait rester stable, en comparaison avec le trimestre précédent. « Outre la rareté d’intrants essentiels tels que l’huile de palme brute, la hausse généralisée des prix et le coût élevé de la douane obèrent l’activité dans cette sous-branche », souligne cependant le test prévisionnel de conjoncture de la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale), publié par la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac).

En clair, en dépit de la stabilisation de la production dans les huileries du pays, les ménagères continueront de payer le litre d’huile de palme raffinée plus cher. En effet, depuis plusieurs mois maintenant, dans les marchés du pays, le litre de ce produit est passé à 1 700 voire 1 800 FCFA, contre 1 200 FCFA par le passé. Ce qui correspond à une augmentation d’au moins 40%.

La même proportion d’augmentation est observée sur l’huile de coton produite par la Sodecoton dans la partie septentrionale du pays. Au cours du 3e trimestre 2022 courant, ce produit pourrait d’ailleurs se raréfier sur le marché, en raison de la fin de la dernière campagne cotonnière, logiquement rentrée en gare depuis le mois de mai dernier. « Les activités de la filière coton pourraient chuter au troisième trimestre 2022, la campagne 2021-2022 arrivant à son terme et les stocks des produits finis ayant considérablement diminué », souligne le test prévisionnel de conjoncture de la Cemac.

Le renchérissement du prix des huiles végétales raffinées, que les producteurs mettent sur le compte de l’explosion des prix des matières premières, du fret et du pétrole sur le marché international, a donné naissance à la pratique du rationnement des ventes dans le pays. En effet, dans plusieurs marchés et supermarchés, il n’est pas possible d’acheter plus de deux bouteilles d’huile végétale raffinée. D’autres commerçants refusent d’ailleurs de vendre au détail, imposant ainsi l’achat du carton.

Ces pratiques continuent de résister aux opérations coups de poing contre les commerçants véreux et autres ventes promotionnelles que multiplie le ministère du Commerce, pour rendre ce produit disponible sur le marché, malgré les prix revus à la hausse.

Source : InvestirAuCameroun   

ARTICLES CONNEXES
Gestion publique – Recettes fiscales : comment le Cameroun essaye de limiter les pertes dues à la digitalisation de l’économie

Le projet de loi de finances 2023 devrait contenir des dispositions sur « la taxation des marchandises acquises par le biais Read more

L’Etat, futur grand opérateur du e-commerce ?

Barid Al Maghrib sera le fer de lance dans une nouvelle stratégie. Premières indiscrétions Le ministère de l’industrie et du Read more

Contrefaçon : la douane saisit 600 maillots du nouvel équipementier des Lions indomptables fabriqués en Chine

Au cours d’un contrôle dans les magasins de la société des Aéroports du Cameroun (ADC), à l’aéroport international de Douala, Read more

Gestion publique – Cemac : la Beac révèle la nouvelle gamme de billets à mettre en circulation à compter du 15 décembre 2022

S’exprimant ce 22 novembre 2022 à Ndjamena, la capitale tchadienne, à l’ouverture du symposium sur « la résilience des économies de la Read more

Gestion publique – Loi de finances 2022: le Cameroun envisage d’augmenter le prix du timbre fiscal de 1000 à 1500 FCFA

Au cours de l’exercice 2023, le prix du timbre fiscal pourrait connaître une augmentation de 1000 à 1500 FCFA au Read more

Cooperation – La BAD octroie 9,73 millions $ à l’Union africaine pour développer un marché numérique unique continental

Les technologies numériques sont une priorité pour le développement économique et social de l’Afrique. L’Union africaine à travers l’agenda 2063 Read more

Togo : la Banque mondiale lance la première phase des consultations pour son Cadre de Partenariat Pays 2023-2027

Au Togo, la Banque mondiale prépare sa prochaine stratégie d’action pour le Togo, à travers son futur cadre de partenariat Read more

Tchad : les créanciers parviennent à un accord de principe sur la restructuration de la dette extérieure

Après avoir longuement hésité, le négociant des matières premières, Glencore, a accepté il y a quelques jours de se joindre Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *