2020, l’année en or des milliardaires

Partager Sur

Leurs entreprises n’ont pas connu la crise. En 2020, selon l’index de l’agence Bloomberg, les 100 milliardaires les plus riches du monde ont vu leur fortune grimper au total de plus de 1 000 milliards de dollars. La palme revient à Elon Musk, excentrique patron du constructeur de voitures électriques Tesla : son patrimoine a grossi de 140 milliards de dollars, et s’établit désormais à 167 milliards de dollars. Il se retrouve ainsi deuxième homme le plus riche du monde, juste derrière Jeff Bezos, patron d’Amazon, qui profite d’une année très faste pour le géant américain du e-commerce. Sa fortune est estimée à 192 milliards de dollars, soit 77 de plus qu’au début de l’année 2020.

Les géants du web triomphent

Plus généralement, les dirigeants des grandes entreprises du numérique ont profité de la crise sanitaire et ont été portés par les confinements à travers le monde entier. C’est le cas de Bill Gates, patron de Microsoft ( 18 milliards de dollars), de Mark Zuckerberg qui dirige Facebook ( 25 milliards), ou encore de Larry Page, patron d’Alphabet, la maison-mère de Google ( 17 milliards).

Toujours selon Bloomberg, côté français, l’année a été aussi été d’or pour les deux plus grosses fortunes du pays. Bernard Arnault, patron de LVMH, voit son patrimoine grossir de 9 milliards de dollars. La fortune de Françoise Bettencourt-Meyers, héritière de l’empire L’Oréal, gonfle de presque 18 milliards de dollars pour s’établir à 77 milliards.

Comment expliquer cet enrichissement ?

Cette bonne année pour les super-riches s’explique assez simplement : les fortunes de ces milliardaires reposent essentiellement sur leur participation dans des sociétés cotées en bourse. En 2020, malgré la crise sanitaire, certains secteurs comme le numérique ou les nouvelles technologies n’ont pas souffert et les cours ont inlassablement grimpé. Exemple le plus spectaculaire : l’action du groupe Tesla d’Elon Musk a bondi de plus de 700% en un an.

Mais toutes les fortunes ne sont pas logées à la même enseigne, si les secteurs des nouvelles technologies, du numérique ou de la santé s’en sortent bien, d’autres sont à la peine. Par exemple Amancio Ortega, créateur de la marque Zara, a vu sa fortune fondre de presque 7 milliards de dollars. Il reste tout de même la 14e fortune mondiale.

Source: franceinter.fr

ARTICLES CONNEXES
Cameroun – Economie. Fermeture de plus de 2 300 entreprises au Cameroun entre 2009 et 2016

Sur 6 458 entreprises ciblées, 2 316 ont fait faillite au Cameroun entre 2009 et 2016. Selon l’étude que vient Read more

CAMEROUN – BUSINESS : Carrefour annonce la 2e phase de son déploiement avec 3 nouvelles enseignes à Yaoundé et Douala en 2023

A l’occasion de l’inauguration du premier hypermarché Carrefour au quartier Warda à Yaoundé, Jean Christophe Brindeau, le directeur général de Read more

ECONOMIE : La Centrafrique lance sa cryptomonnaie « Sango » et le premier crypto-hub africain à « fiscalité nulle »

Malgré les appréhensions exprimées par le FMI, la Banque mondiale et la BEAC, Bangui poursuit son projet de monnaie virtuelle Read more

CAMEROUN : 33 milliards FCFA de la SFI pour l’accès au gaz domestique

La Société financière internationale (SFI), branche du groupe de la Banque mondiale dédiée au secteur privé, va octroyer 50 millions Read more

SCIENCES : la médaille Fields remise à quatre mathématiciens, dont un Français

La médaille Fields a été attribuée mardi à quatre mathématiciens, dont un Français et une Ukrainienne, la deuxième femme de Read more

CAMEROUN – TRANSPORT: Un an après la reprise de ses activités, le Train Express affiche un chiffre d’affaires de 60 millions de Fcfa

Le 1er juillet 2022 marque la première année de mise en service du Train Express de la Camrail (Cameroon Railway), Read more

CAMEROUN – Bananes : à fin mai 2022, la CDC n’a exporté que 8 443 tonnes, soit presque 3 fois moins qu’à la même période en 2018

Entre janvier et mai 2022, la Cameroon Development Corporation (CDC), 2e employeur du pays après l’administration centrale, a exporté 8 443 tonnes de Read more

Liban: le calvaire des employées de maison africaines

Grand reportage nous emmène au Liban, à la rencontre des kafalas, ces femmes venues d’Asie et d’Afrique, employées de maison. Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *