Lesotho : les courses de chevaux, une tradition conservée

Partager Sur

Au Lesotho, les courses de chevaux sont ancrées dans les habitudes. Plus qu’un jeu, une source de revenus pour de nombreux habitants de ce pays d’Afrique australe.

Une course hippique sur l’hippodrome de Semonkong. À plus de 2 200 mètres au-dessus du niveau de la mer, les hauts plateaux de ce village dans le centre du Lesotho, abritent un circuit de course réputé. Samedi, une dizaine de cavaliers y rivalisaient d’ardeur.

C’est finalement le cheval de Mohlatsi Manaka qui aura le dernier mot sur cette piste de terre, longue d’environ un kilomètre. Une satisfaction pour cet éleveur de 45 ans, tant la victoire récompense des mois, voire des années d’entraînement.

« Je suis très heureux, je suis heureux que mon cheval ait gagné la course, je vais pouvoir m’en occuper et l’entretenir. Et en tant que propriétaire moi-même, je vais pouvoir faire d’autres choses importantes et urgentes. », raconte l’éleveur.

Les courses de chevaux sont une tradition dans ce pays d’Afrique australe. Elles ont lieu de mai à septembre, jusqu’au début de l’hiver. La plus prestigieuse étant celle de l’anniversaire du roi Letsi III en juillet.

« C’est beau, de voir les gens s’organiser comme ça, je pense que c’est vraiment génial. Je l’apprécie. », apprécie Ephraim Rankoane, spectateur.

Ces compétitions constituent une source de revenus pour les spécialistes. Les prix gagnés peuvent atteindre 130 dollars, l’équivalent d’un salaire mensuel dans le pays. Les jeux d’argent sont aussi considérables.

« Les chevaux sont très importants parce que vous êtes en mesure de gagner beaucoup d’argent lorsque vous devez les vendre. Ils sont importants parce que lorsqu’ils participent à ces courses, vous obtenez quelque chose pour la maison et acheter des choses, comme de la paraffine pour la famille. », explique Tlhoriso Tamase, habitant de Semonkong.

Les jockeys sont les mieux rémunérés. La plupart sont des garçons de moins de 20 ans. Ils courent à travers les montagnes brumeuses. Le cheval est arrivé au Lesotho avec les colons européens au 19ème siècle.

Source : Africa News

ARTICLES CONNEXES
Nutrition – Les bienfaits du vin de palme pour la santé

CRÉDIT PHOTO,GETTY IMAGES On le surnomme le nectar des dieux. La boisson idéale, quelle que soit l'occasion. Des chansons ont Read more

ÉCONOMIE – « Toute innovation a avantages et inconvénients »

  Paléoanthropologue de renom, Pascal Picq est l’auteur de plusieurs ouvrages cherchant tous à expliquer ce qu’est l’être humain. Il Read more

Santé – Les effets négatifs de la solitude sur notre bien-être au quotidien

Éloignée de sa famille, d’amis ou de collègues, une personne souffre de solitude affective en s’écartant d’une forme de vie Read more

Réussite : Le camerounais Abdon Atangana classé 2e meilleur mathématicien du monde

Classé 2e meilleur mathématicien du monde dans le Top 2% des scientifiques du monde par l’université Stanford. Le camerounais est Read more

Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon, annonce qu’il fera don de la majeure partie de sa fortune

Le fondateur d'Amazon et multimilliardaire Jeff Bezos a assuré qu'il projetait de distribuer la majeure partie de sa richesse à Read more

Lancement de la deuxième édition du Forum du Luxe en Afrique francophone

Publié le 20 septembre, le dernier rapport annuel « Global Wealth Report » du Credit Suisse souligne que l’Afrique a vu la Read more

Conjoncture – Cameroun : l’Anor ordonne le retrait de la sardine en conserve  »Papa Nono » du marché

L’Agence des normes et de la qualité (Anor) indique que ce produit qui se retrouve dans les marchés et grandes Read more

Telecom – L’opérateur Orange Cameroun réduit de 25% ses tarifs sur certains retraits via Orange Money

La compagnie de téléphonie mobile applique cette nouvelle tarification depuis le lundi 3 octobre 2022, uniquement sur les opérations de Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *