L’électricien Eneo va transférer 20 MW de la centrale d’Ahala vers la partie septentrionale du Cameroun, en proie aux délestages

Partager Sur

Depuis plusieurs semaines, le taux de remplissage du barrage de Lagdo, infrastructure majeure qui permet de desservir en électricité les trois régions septentrionales du Cameroun, est de seulement 48%, du fait de la rareté des pluies. Selon les responsables d’Eneo, l’entreprise en charge de la production et la distribution de l’énergie électrique, il faut remonter à plus de 25 ans pour retrouver un taux de remplissage aussi bas du barrage de Lagdo. Du coup, les délestages sont devenus le lot quotidien des populations des régions du Nord, de l’Extrême-Nord et de l’Adamaoua.

Pour pallier le déficit de production de cette infrastructure dotée d’une capacité de production de 72 MW, mais qui peine désormais à en produire 30, l’électricien Eneo annonce un transfert de 20 MW de capacités thermiques vers la partie septentrionale du Cameroun. En clair, explique une source interne à l’entreprise, ce transfert consistera au démontage partiel de la centrale d’Ahala, dans la banlieue de la capitale, et l’installation de ses équipements de production dans les villes de Garoua (18 MW) et de Ngaoundéré (8 MW).

Pour rappel, d’une capacité de production de 60 MW, la centrale thermique d’Ahala fait partie des quatre centrales (avec Mbalmayo, Bamenda et Ebolowa) mises en place par le gouvernement camerounais dans les années 2010, dans le cadre du programme thermique d’urgence (100 MW de thermique), qui avait pour objectif de pallier le déficit de production de l’énergie électrique dans le pays.

Montée et gérée par le producteur indépendant britannique Aggreko, la centrale d’Ahala avait ensuite été rachetée par l’État du Cameroun en 2014, au terme d’âpres négociations.

ARTICLES CONNEXES
Energie – La transition énergétique au cœur de l’Africa Customer Week 2022 de TotalEnergies Marketing Cameroun

« L’ambition de TotalEnergies aujourd’hui est de proposer une énergie propre, durable et abordable ». Tel est l’un des messages phares que le Read more

Energies -Comment et à quel prix l’Afrique passera aux énergies renouvelables d’ici 2050, selon le CCSI

Pour Columbia Center on Sustainable Investment, la décarbonation de l’électricité en Afrique est d’autant plus nécessaire que plusieurs projets d’exploitation Read more

Gaz naturel et domestique : la production devrait augmenter de 42,5% et 82% au Cameroun au 4e trimestre 2022

Au cours du 4e trimestre 2022 courant, la production du gaz naturel liquéfié (GNL) et du gaz de pétrole liquéfié (GPL), communément Read more

Energie – Gaz domestique : des pistes pour comprendre la pénurie que connait actuellement le Cameroun

Depuis quelques semaines, les consommateurs de gaz domestique font face à la rareté de plusieurs marques (Tradex, SCTM, Total, Afriquia Read more

Production – La Libye surclasse le Nigeria et devient le deuxième producteur africain de pétrole brut

Les différents problèmes opérationnels que rencontre le secteur pétrolier nigérian depuis le début de l’année ont gravement affecté sa production. Read more

Energie Cameroun – Barrage de Nachtigal (420 MW) : la dérivation réussie de la Sanaga conforte la promesse d’injecter les 1ers MW en 2023

Le 26 septembre 2022, les travaux de construction du barrage hydroélectrique de Nachtigal, dans la région du Centre du Cameroun, ont Read more

Afrique Centrale – La RDC, l’Angola et le Congo se mettent ensemble pour booster la production d’électricité

L’accord entre les trois pays porte sur la mise en place d’un cadre de coopération, devant aboutir à l’augmentation de Read more

Business – Gaz domestique: la Scdp veut porter à 12 500 m3 la capacité de stockage de son dépôt de Ngaoundéré

Un appel d’offres vient d’être lancé à cet effet par l’organisme pour le recrutement des entreprises devant réaliser les études Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *