Covid19: Quand le rapatriement des Camerounais de l’étranger inquiete

Partager Sur

«Bonjour à tous, juste pour vous informer de quadrupler de vigilance et rester confiner au maximum à partir de demain.

En effet, 600 camerounais vont atterrir à Yaoundé et 1100 camerounais vont atterrir à Douala entre le 08 et 12 mai de retour de l’Etranger (Dubai, Asie, Afrique du Sud, etc…).En plus des caméras et scanners de l’aéroport, nous venons d’achever les installations de tests de dépistage prévus dès la descente d’avion ainsi que des cabines de désinfection. Mais ceci est loin d’être suffisant pour cette riposte au Covid-19. Que Dieu nous garde»

Ce type de message de sensibilisation invitant les Camerounais à beaucoup de prudence en cette période a été massivement partagé sur les réseaux sociaux depuis le 7 mai 2020.  Après la confirmation du rapatriement des Camerounais bloqués à l’étranger à cause de la pandémie du Covid19, chaque internaute s’est donné pour mission de sensibiliser. Il était surtout question pour eux d’attirer l’attention des membres de leurs  réseaux ou de leurs followers, sur le danger du rapatriement des compatriotes en cette période. Et  les inviter par ricochet à se protéger ou du moins à maximiser la protection contre le Covid 19. Puisque le pays court un grand danger au regard de l’actualité. Les moyens de prise en charge des victimes de cette pandémie étant insuffisants voire insignifiants dans ce pays  engagé dans la lutte contre cette maladie qui a mis le monde entier à genoux, le meilleur moyen de lutte demeure la prévention comme l’a lui-même affirmé à plusieurs reprises le Dr Manaouda Malachie, le ministre de  la Santé Publique du Cameroun. Au plan statistique, les scores sont effroyables. Le Cameroun a franchi la barre des plus de 2100 personnes contaminées pour plus de 100 décès déjà enregistrés d’où l’inquiétude grandissante  et persistante que l’on observe depuis l’annonce du rapatriement des compatriotes.

Gestion chaotique

En effet, ce n’est pas tant le rapatriement des Camerounais bloqués à l’étranger qui fait problème. Tous membres d’une famille donc les proches seront heureux d’accueillir, ils sont les bienvenues au bercail. Ils en ont d’ailleurs le droit légitime et personne ne peut le leur refuser. Mêmes pas ceux là qui sont inquiets de leur retour. C’est surtout la manière de les gérer au pays, les mesures prises par le gouvernement camerounais qui a négocié leur rapatriement qui inquiètent tout le monde. Même les autorités camerounaises eux-mêmes. Puisque  leur probable mauvaise gestion entraînera certainement l’augmentation du nombre de malades du Covid 19 au Cameroun et fera exploser la propagation de la maladie qui semble de nos jours maîtriser.

Même si le taux de  prévalence de la pandémie en Afrique classe le Cameroun au 5eme rang des pays au sud du Sahara les plus contaminés,  on n’a pas encore assisté à un bilan catastrophique tel annoncé par l’organisation mondiale de la Santé (OMS) et plusieurs spécialistes des questions Africaines consultants dans les médias européens. Une chose qu’il faudra éviter à tous les prix.

Cependant quand on se souvient de la légèreté avec laquelle  le gouvernement camerounais avait gérer les passagers des vols SN Brussels et Air France du 17 mars dernier, il y a lieu de s’inquiéter du rapatriement des Camerounais de la diaspora. Puisque, plusieurs d’entre eux  aient été abandonnés dans la rue avant d’être logés par après. Les hôtels n’étaient pas encore préparés pour accueillir ces derniers, certains passages Vip ou occupant des postes influents dans la République avaient violé la  mesure de mise en quarantaine, certains se sont confinés dans leur domicile en méprisant les attitudes à adopter  Durant  le confinement. D’autres compatriotes logés dans les hôtels à Yaoundé ne respectaient aucune mesure. Ceux-ci sont allés jusqu’à inviter les belles de nuits dans leur chambre d’hôtel. Une initiative dénoncée par le Préfet du Mfoundi alerté. Tout ce cafouillage, inexplicable avait contribué à la propagation de la Pandémie et la généralisation de la maladie sur le triangle national.

Malgré la petitesse des moyens d’intervention, le reste Cameroun s’était senti obligé de prendre des mesures drastiques pour limiter la propagation de la pandémie. Au rang de ces mesures, l’arrêt des cours, le confinement

Plus de 1200 Camerounais

Après le confinement, l’on est en droit de s’interroger sur les mesures prises par le gouvernement pour obliger ces Camerounais estimés à plus de mille à rester en quarantaine et surtout de les surveiller. Même si on constate que le Cameroun a évolué dans  la prise en charge de la pandémie avec la multiplication des points de dépistages et des centres de prise en charge dans les régions, on  devrait associer des  soldats à cette lutte pour veiller au respect des mesures de confinement.

Selon le ministre de la Santé Publique, le Cameroun a reçu un don du chef de l’État constitué de 5000 kits de dépistage gratuit. On pourrait également utiliser cela pour dépister les malades. La possibilité d’avoir la maladie et de ne pas présenter les symptômes ayant été confirmé par les médecins, le risque de contagion reste toujours grand. D’où l’inquiétude que l’on observe.

Selon le programme de rapatriement des Camerounais de la diaspora publié par  la Crtv, la télévision nationale camerounaise, nos compatriotes près de 1200 en provenance de plusieurs continents atterriront progressivement à l’aéroport international de Douala et de Nsimalen durant la période du 8 au 12 mai. Selon des informations, un couloir spécial serait  aménagé pour ces derniers.

 

Hervé Villard Njielé

ARTICLES CONNEXES
Nutrition : les 6 règles d’or d’une nutritionniste pour éviter les ballonnements

Nutrition : les 6 règles d’or d’une nutritionniste pour éviter les ballonnements Les ballonnements touchent un grand nombre de personnes Read more

Pourquoi et comment cultiver le bien-être à l’école ?

Qu’est-ce que c’est le bien-être à l’école? Quels seraient ses bienfaits sur les élèves? Comment est-ce qu’on peut réellement le Read more

Alzheimer : bientôt un traitement pour ralentir la progression de la maladie ?

Alzheimer : bientôt un traitement pour ralentir la progression de la maladie ? Nouvel espoir pour les malades. Des scientifiques Read more

Santé – Les effets négatifs de la solitude sur notre bien-être au quotidien

Éloignée de sa famille, d’amis ou de collègues, une personne souffre de solitude affective en s’écartant d’une forme de vie Read more

Nutrition : les cinq principaux bienfaits de l’oignon pour la santé

Qu'est-ce que l'oignon ? Sur le plan botanique, les oignons font partie de la famille des liliacées, tout comme l'ail, Read more

Industrie pharmaceutique : le groupe français Sanofi ferme sa filiale au Cameroun

Les actionnaires de la ladite filiale, Sanofi AFC, ont décidé de sa dissolution au cours de l’assemblée générale de la Read more

E-santé : La start-up camerounaise Waspito lève 2,7 millions de dollars

Commentant le 28 mars cette transaction, le fondateur et dirigeant de l’entreprise, Jean Lobe Lobe, s’est dit « fier du groupe Read more

Au Ghana, les premiers cas du virulent virus Marburg sont confirmés

Le Ghana est en état d'alerte après la découverte, en début du mois de juillet, de deux cas suspects du Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *