Chine : un ex-grand patron de banque condamné à la prison à vie pour des pots de vin massifs

Partager Sur

Nouvelle annonce spectaculaire en Chine sur le front de la lutte contre la corruption ! Hu Huaibang, l’ancien président de la Banque chinoise de développement (BCD, spécialisée dans le financement des infrastructures en Chine et à l’étranger), a été condamné à la prison à vie, ayant été reconnu coupable d’avoir usé de ses fonctions pour recevoir des pots-de-vin de 85,5 millions de yuans (10,7 millions d’euros) entre 2009 et 2019, a annoncé la télévision publique CCTV. M. Hu a été condamné à la prison à vie par un tribunal de la ville de Chengde (nord).

Ce jugement survient deux jours après une condamnation à la peine de mort pour « corruption et bigamie » de Lai Xiaomin, l’ancien patron du conglomérat financier China Huarong – un verdict rarissime dans le monde des affaires. Hu Huaibang, qui a fait carrière dans le secteur financier, est devenu en 2013 président de la Banque chinoise de développement, poste qu’il a occupé jusqu’en 2018. La BCD est un acteur de premier plan pour le financement à l’étranger des Nouvelles routes de la soie, un vaste projet d’infrastructures de Pékin lancé avec plus de 130 pays.

La Chine a lancé une campagne anti-corruption en 2012, après l’arrivée du président chinois Xi Jinping à la tête du Parti communiste chinois (PCC). Depuis, plus d’un million et demi de cadres du PCC ont été sanctionnés. Cette opération, populaire auprès de l’opinion, est également soupçonnée de servir à écarter des personnalités opposées à la ligne du président.

En novembre, le milliardaire Jack Ma, le plus célèbre homme d’affaires de Chine, a fait lui aussi face à la vindicte des autorités. Elles ont stoppé in extremis la colossale entrée en Bourse à Hong Kong du géant du paiement en ligne Ant Group, fondé par Jack Ma. L’opération aurait dû permettre de lever plus de 34 milliards de dollars et devenir la plus grosse introduction en Bourse de l’histoire. Jack Ma a pu froisser le régime communiste en accusant publiquement fin octobre les régulateurs financiers de brider l’innovation. Depuis ce faux pas, l’ancien professeur d’anglais devenu le pionnier du commerce en ligne en Chine avec son groupe Alibaba, n’a plus été vu en public.

Source: capital.fr

ARTICLES CONNEXES
Port de Douala : 1,7 milliard de FCFA pour réhabiliter la drague « Chantal Biya » au Nigeria

(Investir au Cameroun) - Le Port autonome de Douala (PAD), à travers sa direction en charge du dragage, a lancé, Read more

Cameroun : Tomates Un investissement de 6 millions de dollars pour une unité de transformation

(Agence de presse panafricaine) (Implantée à Douala, l’usine sera dotée d’une capacité de production de 5 400 tonnes métriques de Read more

Le Cameroun table sur une enveloppe budgétaire de 6 345,1 milliards de FCFA en 2023, en hausse de 4,4% (Officiel)

(Investir au Cameroun) - Selon le projet de loi de finances 2023 de l’État du Cameroun, dont Investir au Cameroun a pu Read more

La banque kényane NCBA Group prévoit une expansion dans huit pays africains grâce à sa plateforme digitale

(Agence Ecofin) - Le Ghana, l’Ethiopie et la RDC figurent parmi les marchés ciblés par la banque qui a déjà Read more

CRISE DE L’IMMOBILIER: L’EX-NUMÉRO UN CHINOIS EVERGRANDE VEND UN TERRAIN À UN MILLIARD DE DOLLARS

Endetté à hauteur de 300 milliards de dollars, l'ancien poids lourd du secteur vient de vendre un terrain de plus Read more

AFRIQUE: Satgana lève 30 M€ pour soutenir l’innovation des start-up face au climat

La société capital-risque Satgana annonce la première clôture financière de son fonds dédié au climat. Les fonds mobilisés, soit 30 Read more

Gestion publique – Recettes fiscales : comment le Cameroun essaye de limiter les pertes dues à la digitalisation de l’économie

Le projet de loi de finances 2023 devrait contenir des dispositions sur « la taxation des marchandises acquises par le biais Read more

Gestion publique – Cemac : la Beac révèle la nouvelle gamme de billets à mettre en circulation à compter du 15 décembre 2022

S’exprimant ce 22 novembre 2022 à Ndjamena, la capitale tchadienne, à l’ouverture du symposium sur « la résilience des économies de la Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *