Santé mentale : bien dormir, bien manger et faire de l’exercice sont la clé du bien-être

Partager Sur

Alors que la pandémie de Covid-19 met à mal la santé mentale de nombreuses personnes, une nouvelle étude s’est penchée sur les clés du bien-être mental. Selon ses auteurs, avoir un sommeil de qualité, bien manger et faire de l’exercice aurait un impact bénéfique sur notre humeur et réduiraient les risques de développer une dépression. Les résultats viennent de paraître dans la revue Frontiers in Psychology.

Bien dormir plutôt que beaucoup dormir

Les chercheurs ont interrogé plus de 1 100 jeunes adultes résidant en Nouvelle-Zélande et aux États-Unis au sujet de leurs habitudes de sommeil, leur activité physique et leur alimentation. Les participants ont également été interrogés sur leur bien-être mental.

Les résultats ont montré que, contrairement à ce que suggèrent les recommandations en matière de sommeil, c’est la qualité et non la quantité qui suggèrent une bonne santé mentale. « Bien que nous ayons constaté qu’un manque de sommeil – moins de huit heures – et un excès de sommeil – plus de 12 heures – étaient associés à des symptômes dépressifs plus importants et à un bien-être plus faible, la qualité du sommeil a largement dépassé la quantité de sommeil dans la prédiction de la santé mentale et du bien-être », explique ainsi Shay-Ruby Wickham, autrice principale des travaux.

Selon la chercheuse, « cela suggère que la qualité du sommeil devrait être promue au même titre que la quantité de sommeil comme outil pour améliorer la santé mentale et le bien-être des jeunes adultes ».

Les trois piliers de la santé mentale

Outre un sommeil de qualité, l’exercice physique et la consommation de fruits et légumes crus (dans cet ordre) sont trois comportements qui sont en corrélation avec une meilleure santé mentale et un meilleur bien-être chez les jeunes adultes, révèle l’étude.

Dans le détail, les résultats ont révélé que les symptômes de dépression étaient les plus faibles chez les jeunes adultes qui dormaient en moyenne 9,7 heures par nuit, et les sentiments de bien-être étaient les plus élevés chez ceux qui dormaient 8 heures par nuit.

Le bien-être était aussi le plus élevé chez les participants qui mangeaient 4,8 portions de fruits et légumes crus par jour. En revanche, ceux qui en mangeaient moins de deux portions, ainsi que plus de huit portions, ont mentionné un bien-être plus faible.

« Le sommeil, l’activité physique et une alimentation saine peuvent être considérés comme trois piliers de la santé, qui pourraient contribuer à promouvoir un bien-être optimal chez les jeunes adultes, une population où la prévalence des troubles mentaux est élevée et le bien-être sous-optimal », souligne Shay-Ruby Wickham.

Source:pourquoidocteur.fr

ARTICLES CONNEXES
E-santé : La start-up camerounaise Waspito lève 2,7 millions de dollars

Commentant le 28 mars cette transaction, le fondateur et dirigeant de l’entreprise, Jean Lobe Lobe, s’est dit « fier du groupe Read more

Au Ghana, les premiers cas du virulent virus Marburg sont confirmés

Le Ghana est en état d'alerte après la découverte, en début du mois de juillet, de deux cas suspects du Read more

CHINE : nouvelles restrictions à l’étude, Shanghai dépiste contre le Covid-19

De nouvelles restrictions de déplacements et des mesures de confinement sont à l’étude dans plusieurs villes en Chine pour tenter Read more

NUTRITION : Pourquoi une surconsommation de viande rouge peut être dangereuse pour la santé.

Souleymane Sy est un fonctionnaire à la retraite. La démarche hésitante, le pas lourd, il est reconnaissable de loin en Read more

SANTE : Comment allier chrono-nutrition et sport ?

Vous avez sans doutes déjà entendu parler de la chrono-nutrition, mais saviez que cette méthode convient tout aussi bien aux Read more

SANTE : Manger gras fait-il (vraiment) grossir ?

On pense toujours que les kilos accumulés proviennent d’une alimentation riche en gras. Dans la réalité, on ne peut pas Read more

SANTE : La BAD donne son feu vert à la création de la Fondation africaine pour la technologie pharmaceutique

 « L’Afrique ne peut plus confier sa sécurité sanitaire à la bienveillance d’autrui » – Akinwumi Adesina Le Conseil d’administration de la Banque africaine Read more

ASIE : Après le Covid-19, une mystérieuse maladie intestinale frappe la Corée du Nord

Après le Covid-19, c’est au tour d’une mystérieuse maladie intestinale de se répandre en Corée du Nord. Les médias d’État Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.