Kenya : les banques cotées en bourse ont sauvé les marges en soutenant leurs clients

Partager Sur

La valeur globale des crédits restructurés par les banques commerciales cotées sur Nairobi Securities Exchange, le marché financier kényan, a atteint 1400 milliards en monnaie locale (12,55 milliards $) à la fin du mois d’octobre 2020, apprend-on d’un rapport de la firme d’analyse Cytonn Investment. Cela représente 46,5% de l’encours global des prêts accordés par ces sociétés financières à cette période.

Selon les clients, la restructuration a consisté en des moratoires accordés sur une période allant de 3 à 12 mois, tant sur le principal de la dette que sur les intérêts à rembourser.

Même si cette initiative a fait l’objet d’un encadrement par la Banque centrale, les banques kényanes semblaient ne pas avoir d’autres choix que de venir au secours de leurs clients, pour éviter de nombreux défauts de paiement. La conséquence de cette décision a été que la qualité des actifs des banques s’est détériorée légèrement.

L’encours des créances en souffrance des banques cotées en bourse était de 12,4% du total des crédits accordés, selon des données collectées sur les communications financières faites au cours de la période de 9 mois, s’achevant le 30 septembre 2020. C’est le niveau le plus élevé des 10 dernières années, et il est largement au-dessus de la moyenne des cinq dernières années qui est de 8,5%.

Malgré cet effet négatif sur l’équilibre de leurs bilans, les banques analysées ont sauvé leurs marges. Le bénéfice net global du secteur a reculé de 32,7% comparé à celui des 9 premiers mois de 2019, mais il est resté globalement positif.

Dans ses perspectives du secteur bancaire africain pour 2021, l’agence américaine de notation Moody’s pense que les créances continueront de poser des problèmes aux banques kényanes, mais qu’elles ont suffisamment de fonds propres pour amortir le choc. En revanche, il est attendu qu’elles demeurent rentables, tout en conservant leurs capacités à absorber des créances en souffrance supplémentaires.

On a aussi noté au cours du troisième trimestre 2020, une série de consolidations, d’acquisitions ou de fusions impliquant les banques kényanes. Si ces initiatives sont finalisées, cela présage de volumes d’activités plus importants et donc des revenus en hausse.

Idriss Linge

Source: Agence EcoFin

ARTICLES CONNEXES
Cameroun – Economie. Fermeture de plus de 2 300 entreprises au Cameroun entre 2009 et 2016

Sur 6 458 entreprises ciblées, 2 316 ont fait faillite au Cameroun entre 2009 et 2016. Selon l’étude que vient Read more

ECONOMIE : La Centrafrique lance sa cryptomonnaie « Sango » et le premier crypto-hub africain à « fiscalité nulle »

Malgré les appréhensions exprimées par le FMI, la Banque mondiale et la BEAC, Bangui poursuit son projet de monnaie virtuelle Read more

CAMEROUN : 33 milliards FCFA de la SFI pour l’accès au gaz domestique

La Société financière internationale (SFI), branche du groupe de la Banque mondiale dédiée au secteur privé, va octroyer 50 millions Read more

CAMEROUN – BUSINESS : Carrefour annonce la 2e phase de son déploiement avec 3 nouvelles enseignes à Yaoundé et Douala en 2023

A l’occasion de l’inauguration du premier hypermarché Carrefour au quartier Warda à Yaoundé, Jean Christophe Brindeau, le directeur général de Read more

SCIENCES : la médaille Fields remise à quatre mathématiciens, dont un Français

La médaille Fields a été attribuée mardi à quatre mathématiciens, dont un Français et une Ukrainienne, la deuxième femme de Read more

CAMEROUN – TRANSPORT: Un an après la reprise de ses activités, le Train Express affiche un chiffre d’affaires de 60 millions de Fcfa

Le 1er juillet 2022 marque la première année de mise en service du Train Express de la Camrail (Cameroon Railway), Read more

CAMEROUN – Bananes : à fin mai 2022, la CDC n’a exporté que 8 443 tonnes, soit presque 3 fois moins qu’à la même période en 2018

Entre janvier et mai 2022, la Cameroon Development Corporation (CDC), 2e employeur du pays après l’administration centrale, a exporté 8 443 tonnes de Read more

Liban: le calvaire des employées de maison africaines

Grand reportage nous emmène au Liban, à la rencontre des kafalas, ces femmes venues d’Asie et d’Afrique, employées de maison. Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.