Gestion publique – Marché des titres de la Beac : le Cameroun lance un nouvel emprunt de 25 milliards de FCFA et d’une maturité de 7 ans

Partager Sur

Selon le tableau de bord des opérations du marché des valeurs du Trésor de la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale), que vient de publier la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), le Cameroun procède ce 28 septembre 2022 à une émission d’obligations du Trésor assimilables (OTA) à 7 ans de maturité. Cette opération vise à lever une enveloppe de financements d’un montant de 25 milliards de FCFA.

Cette nouvelle levée des fonds sur le marché des titres publics, lancé en 2011 par la Beac, l’institut d’émission commun aux pays de la Cemac, se fera par syndication domestique. Il s’agit d’un mécanisme, validé par la banque centrale en 2021, qui consiste pour un État à émettre des titres publics par le biais d’un groupe de spécialistes en valeurs du Trésor (SVT) constitué en syndicat et ayant à sa tête un chef de file. Dans le cas d’espèce, le Cameroun a jeté son dévolu sur la filiale locale du groupe bancaire français Société Générale.

La syndication domestique rend plus probable le succès de cette opération de recherche des financements, dans la mesure où, fait observer un habitué du marché, les opérations de mobilisation des fonds au moyen de l’adjudication (pas de syndicat de placement) deviennent de plus en plus difficiles sur le marché de la Beac, lorsque la maturité des titres émis excède 5 ans.

L’opération de ce 28 septembre 2022 fait partie d’un programme devant aboutir, à fin octobre 2022, à la mobilisation d’une enveloppe de financements de 100 milliards de FCFA au total. Ce programme est lui-même consécutif à l’habilitation faite au ministre des Finances le 23 août 2022 par le chef de l’État, de mobiliser une enveloppe supplémentaire de 200 milliards de FCFA au plus, par émissions des titres publics, dans le cadre de la loi de finances 2022.

Cette habilitation porte finalement à 550 milliards de FCFA l’enveloppe que le Trésor public camerounais est autorisé à lever sur le marché au cours de l’année budgétaire courante.

Source : InvestirAuCameroun

ARTICLES CONNEXES
Port de Douala : 1,7 milliard de FCFA pour réhabiliter la drague « Chantal Biya » au Nigeria

(Investir au Cameroun) - Le Port autonome de Douala (PAD), à travers sa direction en charge du dragage, a lancé, Read more

Le Cameroun table sur une enveloppe budgétaire de 6 345,1 milliards de FCFA en 2023, en hausse de 4,4% (Officiel)

(Investir au Cameroun) - Selon le projet de loi de finances 2023 de l’État du Cameroun, dont Investir au Cameroun a pu Read more

CRISE DE L’IMMOBILIER: L’EX-NUMÉRO UN CHINOIS EVERGRANDE VEND UN TERRAIN À UN MILLIARD DE DOLLARS

Endetté à hauteur de 300 milliards de dollars, l'ancien poids lourd du secteur vient de vendre un terrain de plus Read more

Le secteur de la tech a perdu 7 400 milliards de dollars en un an

Pour la première fois depuis près de vingt ans, le Nasdaq est sur le point de passer derrière le S&P Read more

Compétitivité : le Bmn et Afriland First Bank s’allient pour financer les Pme

Une convention de partenariat y relative a été signée jeudi dernier à Yaoundé, entre Chantal Elombat Mbedey, directrice du Bureau Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *