Conjoncture – Cameroun : avec une croissance de 4,3% à fin 2021, le secteur tertiaire tire à la hausse le PIB

Partager Sur
C’est ce que révèle l’Institut national de la statistique dans les ‘‘Comptes nationaux’’. Il est suivi des secteurs secondaire et primaire avec respectivement 3,2% et 2,9%.

L’année 2021, marque pour la plupart des pays dans le monde une période de reprise après la survenue de la pandémie à Coronavirus. À l’échelle nationale cette année a été marquée par un regain d’activité de l’économie qui s’est chiffré à 3,6% en 2021, contre 0,3% en 2020. En valeur réelle le Produit intérieur brut (PIB), s’est chiffré à 25 141,5 milliards de Fcfa, contre 23 468,5 en 2020. Une situation tributaire du « regain de l’activité économique nationale s’observe dans presque tous les secteurs d’activité, mais beaucoup plus dans les branches qui ont été les plus affectées par la crise, notamment les services, tels que le transport et l’hébergement et restauration, et les activités industrielles », peut-on lire dans ‘‘Les comptes nationaux de 2021’’ rendus publics par l’Institut national de la statistique (INS). En valeur réelle donc

Le secteur tertiaire est le secteur qui a le plus contribué à cette performance durant l’année écoulée sur le plan de l’offre. « Avec une croissance remarquable de 4,3% en 2021 contre 0,1% en 2020, et une contribution à la croissance du PIB de 2,2 points en 2021, après 0,1 point en 2020, le secteur tertiaire atteint ses performances d’avant la crise liée à la pandémie du Covid-19 et reprend la place de moteur de la croissance de l’économie nationale, martèle l’INS. Sur le fil de l’année l’on est passé de 2,2% au premier trimestre, à 4,9% au second trimestre, à 3,9% au troisième trimestre, et enfin 4% sur les trois derniers mois de l’année. En valeur réelle le secteur tertiaire s’en sort avec une enveloppe de 12 836 milliards de Fcfa, contre 12 147,8 milliards en 2020.

Parmi les sous catégories de ce secteur ayant contribué à retrouver sa place de moteur de l’économie camerounaise figurent : les activités de bancaire et organismes qui ont obtenu 10,3% ; les activités d’information et télécommunications 6,1% en 2021, contre 5,3% ; le transport et l’entreposage 5,6% contre 0% en 2020 et l’hébergement et restauration 7,3% contre -8,4%.

Ce n’est un secret pour personne que la survenue de la pandémie à coronavirus au Cameroun en mars 2020, a grandement affecté les activités du secteur tertiaire. Les plus touchés ont été les activités de restauration et d’hébergement avec la fermeture des hôtels et des frontières des pays. En effet, selon une note rendue publique par l’INS 1% des emplois dans le secteur de l’hébergement et de la restauration ont été impactés (réduction des horaires de travail, licenciements, congés techniques… Ndlr) par cette crise sanitaire, entre avril et mai 2020. Cela a commencé à s’améliorer en 2021, avec la reprise des voyages à l’échelle mondiale. Autre secteur durement affecté est celui du commerce, avec une baisse de la demande tant à l’échelle nationale, qu’internationale. A laquelle s’ajoutait la mesure gouvernementale relative à la distance sociale.

A l’échelle nationale les impacts qu’ont engendré la Covid sont notamment :
une baisse de la demande (94,2%), des difficultés d’approvisionnement intérieur (76%), des difficultés de financement extérieur (72%) ; une baisse de la production (82,6%) ; une baisse du chiffre d’affaire (95,5%) et Réduction des effectifs des employés (52,8%)…

Quid des autres  secteurs

Outre le secteur tertiaire, les secteurs primaire et secondaire ont aussi contribué à une amélioration du Produit intérieur brut, ceci avec un regain de leurs activités. En effet, la croissance observée dans le secteur primaire est de l’ordre de 2,9% après 1,4% en 2020 (4 251,6 milliards de Fcfa, en valeur réelle). Du côté du secteur secondaire, la croissance est de 3,2% en 2021, après 1,4% en 2020 (6 159,2 milliards).

ARTICLES CONNEXES
Nutrition – Les bienfaits du vin de palme pour la santé

CRÉDIT PHOTO,GETTY IMAGES On le surnomme le nectar des dieux. La boisson idéale, quelle que soit l'occasion. Des chansons ont Read more

ÉCONOMIE – « Toute innovation a avantages et inconvénients »

  Paléoanthropologue de renom, Pascal Picq est l’auteur de plusieurs ouvrages cherchant tous à expliquer ce qu’est l’être humain. Il Read more

Santé – Les effets négatifs de la solitude sur notre bien-être au quotidien

Éloignée de sa famille, d’amis ou de collègues, une personne souffre de solitude affective en s’écartant d’une forme de vie Read more

Réussite : Le camerounais Abdon Atangana classé 2e meilleur mathématicien du monde

Classé 2e meilleur mathématicien du monde dans le Top 2% des scientifiques du monde par l’université Stanford. Le camerounais est Read more

Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon, annonce qu’il fera don de la majeure partie de sa fortune

Le fondateur d'Amazon et multimilliardaire Jeff Bezos a assuré qu'il projetait de distribuer la majeure partie de sa richesse à Read more

Lancement de la deuxième édition du Forum du Luxe en Afrique francophone

Publié le 20 septembre, le dernier rapport annuel « Global Wealth Report » du Credit Suisse souligne que l’Afrique a vu la Read more

Conjoncture – Cameroun : l’Anor ordonne le retrait de la sardine en conserve  »Papa Nono » du marché

L’Agence des normes et de la qualité (Anor) indique que ce produit qui se retrouve dans les marchés et grandes Read more

Lesotho : les courses de chevaux, une tradition conservée

Au Lesotho, les courses de chevaux sont ancrées dans les habitudes. Plus qu'un jeu, une source de revenus pour de Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *