Compétitivité : le Bmn et Afriland First Bank s’allient pour financer les Pme

Partager Sur

Une convention de partenariat y relative a été signée jeudi dernier à Yaoundé, entre Chantal Elombat Mbedey, directrice du Bureau de mise à niveau (Bmn) et Youssoufa Bouba, directeur général adjoint d’Afriland first Bank (AfB).

Le Bureau de Mise à Niveau des entreprises et d’Afriland First Bank (AFB) ont une mission commune. « Promouvoir le développement des entreprises camerounaises. » Cette vision partagée a donné lieu à la signature d’une convention de partenariat entre cet organisme gouvernemental et la meilleure banque camerounaise. Au cours de la cérémonie de paraphage de cette convention qui s’est déroulée à Yaoundé le 17 novembre dernier, Chantal Elombat Mbedey, directrice du Bureau de Mise à Niveau (BMN) a indiqué que « le BMN développe depuis sa création des partenariats avec les institutions financières et bancaires avec lesquelles il forme un écosystème puissant fondé sur des complémentarités dans la perspective de l’implémentation efficace des plans de mise à niveau des entreprises de son portefeuille. Ces conventions visent en substance à faciliter l’accès aux financements des entreprises qui bénéficient de l’accompagnement du BMN. Ainsi, de manière spécifique, sur la base de leurs missions respectives, le BMN et AFB partagent des objectifs communs de pro motion du développement des entreprises camerounaises, par une collaboration solide et entendent conjuguer leurs efforts pour optimiser leurs résultats à travers un partenariat formel.

Afriland First Bank est un partenaire indiqué au regard de la diversité de ses appuis financiers en faveur des entreprises », déclaré Chantal Elombat Mbedey lors de son discours de circonstance. Abordant la question du financement des entreprises, Youssoufa Bouba, directeur général adjoint d’Afriland First Bank (AFB) a précisé qu’ « on ne saurait aborder la question de l’industrialisation sans résoudre l’équation de son financement. De même, qu’on ne saurait parler d’industrialisation sans un écosystème où fourmillent des entreprises qui portent la croissance et génèrent de l’activité et de la vitalité économique. L’éclosion d’une telle pépinière d’acteurs économiques est rendue possible par un ancrage institutionnel et bancaire local et inclusif. Cela dit, Afriland First Bank est résolument engagée dans l’accompagnement des acteurs de notre écosystème entrepreneurial ».

Cette signature de convention intervient, selon Chantal Elombat Mbedey « dans un contexte post covid19, qui a fragilisé l’ensemble des économies du monde mais aussi, de crises multiples tant au niveau national avec l’insécurité dans les régions de l’Extrême-Nord, du Nord et du Sud-ouest déclarées économiquement sinistrées, qu’international avec la crise Russo-ukrainienne qui affectent notre pays ». C’est pourquoi le top manager du BMN pense que « Afriland First Bank est un partenaire indiqué au regard de la diversité de ses appuis financiers en faveur des entreprises. »

Selon les donnes officielles Afriland First Bank (AFB) revendique un encours de crédits de 118 milliards franc CFA sur l’industrie légère et 105 milliards francs CFA sur l’industrie lourde, soit un total de 224 milliards injectés pour financer l’industrie et 936 milliards francs CFA sur l’économie. Et la banque camerounaise ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. « Nous souhaitons faire plus », a confié Youssoufa Bouba, directeur général adjoint d’AFB.

Au fil des années, le BMN ambitionne d’intensifier la mise à niveau des entreprises au travers du rattrapage technologique, le renforcement des capacités managériales de leurs dirigeants, le renforcement de l’implémentation des normes internationales et camerounaises au sein des desdites entreprises. Des actions qui devraient à moyen terme, contribuer à la réussite de la politique d’import-substitution et donner plus de relief à la promotion du made in Cameroon et des meilleures entreprises nationales.

« Nous voulons aider les entrepreneurs à trouver des financements »

« Le Bureau de Mise à Niveau (BMN) est un organisme gouvernemental dont le rôle est essentiel dans la transformation structurelle de notre économie via la mise à niveau et la restructuration des entreprises. Dans notre rôle d’accompagnement des entreprises à la compétitivité, nous faisons un constat après diagnostic et élaborons un plan de mise à niveau qui est un peu comme l’ordonnance que le Bureau de Mise à Niveau donne à l’entreprise pour mieux se porter. Mais ces plans mise à niveau ne sont pas toujours financés, parce que les chefs d’entreprises n’accèdent pas facilement aux crédits auprès des banques. Nous nous sommes donc mis en tête d’aider l’entrepreneur à trouver ces financements pour mettre en œuvre son plan de mise à niveau volet matériel. Le volet immatériel étant pris en charge par le Bureau de Mise à Niveau à 80 ou à 90 %. C’est la raison principale pour laquelle le Bureau de Mise à Niveau s’est donné comme principal challenge d’aller au près du système bancaire et des banques pour essayer de faciliter un financement aux entreprises de son portefeuille.

Le BMN développe depuis sa création des partenariats avec les institutions fi nancières et bancaires avec lesquelles il forme un écosystème puissant fondé sur des complémentarités dans la perspective de l’implémentation efficace des plans de mise à niveau des entreprises de son portefeuille. Et dans le cadre de cette signa ture, le BMN et AFB entendent conjuguer leurs efforts pour optimiser leurs résultats à travers un partenariat formel. »

 

Source : newsducamer

ARTICLES CONNEXES
Définition – Qu’est ce que le DAM ou Digital Asset Management

Le Digital Asset Management consiste à organiser, stocker et partager les actifs numériques (digital asset) d’une entreprise. Il permet de Read more

ECONOMIE – Tourisme: l’Afrique du Sud retrouve des couleurs grâce aux Africains

L’Afrique du Sud est en train de tourner la page du Covid-19 qui a mis à genou son industrie du Read more

ÉCONOMIE – Vers un marché des capitaux africain, de Johannesburg à Casablanca

Les plus grandes Bourses d’Afrique raccordent leurs réseaux pour faciliter le financement de l'économie. L’interconnexion de sept places financières est Read more

Exclusif : Voici la nouvelle gamme de billets en zone CEMAC dont l’entrée en vigueur est prévue le 15 décembre 2022

Entre faune, flore, éducation et autres, ils ont abandonné la religion pour le plus grand bonheur des Africains. Les églises Read more

Sommet de la francophonie : Le numérique facteur de développement et d’unification de l’Afrique

Le développement de l’ Afrique sans le numérique semble impensable. Le 18e Sommet de la francophonie s’est tenu les 19 Read more

BEAC : Retour en images sur l’évolution des billets de banque

La Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) a ouvert, le 20 novembre à N’Djaména, au Tchad, une exposition retraçant Read more

Après les licenciements, les géants de la tech se débarrassent de leurs bureaux

Ce recul des grandes entreprises technologiques est un coup dur pour le marché des bureaux et pour l'économie de nombreuses Read more

La Sonara et Camair Co cumulent 96,5% de la dette extérieure des entreprises publiques du Cameroun à fin septembre 2022

 Au 30 septembre 2022, quatre entreprises publiques camerounaises sont endettées auprès de créanciers extérieurs, à hauteur de 555,2 milliards de Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *